Michel LeliĂšvre, ancien complice du criminel pĂ©dophile Marc Dutroux, a Ă©tĂ© libĂ©rĂ© fin dĂ©cembre 2019 aprĂšs 23 ans de dĂ©tention. Ses premiers jours de libertĂ© retrouvĂ©e n’ont guĂšre Ă©tĂ© de tout repos : reconnu, il fut passĂ© Ă  tabac, tandis que son studio Ă©tait saccagé : sa rĂ©insertion commençait donc rudement pour celui qui fut considĂ©rĂ© comme l’« homme Ă  tout faire » d’un des pires criminels d’outre-QuiĂ©vrain.

La  mise hors-la-loi, sous forme de bannissement, Ă©tait coutumiĂšre chez les Vikings 


La mise hors-la-loi, sous forme de bannissement, Ă©tait coutumiĂšre chez les Vikings


Et en ces premiers jours de 2020, c’est carrĂ©ment une chasse Ă  l’homme qui est lancĂ©e contre lui sur les rĂ©seaux sociaux par un « groupe secret » dont le compte a Ă©tĂ© rapidement fermĂ©.

« Notre justice Ă©tant incapable de protĂ©ger ses citoyens, c’est donc Ă  la population d’assurer sa propre sĂ©curité », expliquent les vengeurs des deux adolescentes, An et Eefje, enlevĂ©es et tuĂ©es par Dutroux et LeliĂšvre en 1995 sur la cĂŽte belge, ainsi que de Laetitia et Sabine, retrouvĂ©es emmurĂ©es – mais vivantes – dans une maison de Marcinelle (commune de Charleroi) l’annĂ©e suivante.

Certes, Michel LeliĂšvre bĂ©nĂ©ficie dĂ©sormais de la protection de la loi, comme tout autre citoyen, mais jusqu’oĂč sera-t-elle suffisante pour le mettre Ă  l’abri de cette mise hors-la-loi citoyenne ?

Rappelons que cette derniĂšre, sous forme de bannissement, Ă©tait coutumiĂšre chez les Vikings qui n’appliquaient que trĂšs accessoirement la peine de mort, prĂ©fĂ©rant en gĂ©nĂ©ral les peines d’amendes (parfois colossales), voire de mise en esclavage (le condamnĂ© perdait tous ses droits d’homme libre et devait suivre un maĂźtre, mais restait cependant rattachĂ© au clan).

Comme dans les vieux pots, on fait les meilleures soupes, certains s’inspirent donc d’une trùs ancienne coutume pour appliquer une meilleure justice.

L’expression « malheur aux vaincus » prononcĂ©e par le chef gaulois Brennus aprĂšs sa victoire sur les Romains vers 390 avant JC est passĂ©e dans le langage courant ; celle de « malheur au salaud » connaĂźtra-t-elle semblable succĂšs ?

 

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99