L’intelligence artificielle nous dominera dans tous les domaines en 2060 . C’est en tout cas la prĂ©diction de plus de 350 chercheurs en intelligence artificielle. Selon ces spĂ©cialistes, il y a 50 % de chances que les machines dĂ©passent les humains dans toutes les tĂąches d’ici 45 ans. Elon Musk l’entrepreneur Ă  la tĂȘte de Tesla et SpaceX affirme mĂȘme que cette domination sera effective avant 2040 ! Potentiellement, les machines pourront alors gĂ©rer la conduite d’avions ou rĂ©aliser des opĂ©rations chirurgicales complexes de meilleure maniĂšre que les humains.

BientĂŽt la domination totale des machines dans tous les domaines ?

C’est une Ă©tude menĂ©e par les universitĂ©s d’Oxford et de Yale qui donne la parole Ă  352 experts de la question de l’intelligence artificielle. Pour eux, l’intelligence artificielle sera capable de dominer l’humain dans toutes les activitĂ©s possibles aux alentours de 2060.

Mais, comme le relĂšve New Scientist, l’intelligence artificielle disposera de nouvelles compĂ©tences dans d’autres domaines bien avant cette Ă©chĂ©ance.
Par exemple, selon plusieurs experts, les machines seront meilleures que les humains Ă  traduire des langues d’ici 2024. Pour la rĂ©daction de dissertations de niveau lycĂ©e, ce sera en 2026. Pour la conduite de camions, patientez jusqu’en 2027. La vente au dĂ©tail dans un commerce ? Les machines domineront les employĂ©s humain en 2031 ! L’écriture d’un ouvrage Ă  succĂšs sera elle l’apanage de l’intelligence artificielle en 2049. Enfin, les actes de chirurgies les plus complexes seront automatisĂ©s en 2053.

Les implications extraordinaires de l’amĂ©lioration de l’intelligence artificielle

Les implications de la montĂ©e en puissance de l’intelligence artificielle seront innombrables. Prudente, Katja Grace, membre de Institut de recherche sur l’intelligence mĂ©canique, prĂ©fĂšre parler de « consĂ©quences considĂ©rables ». Il s’agit en fait d’une litote.
Dans moins de 50 ans, la quasi-intégralité des activités humaines sera potentiellement automatisable.

Et Elon Musk, le brillant entrepreneur spĂ©cialiste de l’intelligence artificielle considĂšre que la domination totale des machines arrivera plus tĂŽt, « probablement entre 2030 et 2040. 2060 est une extrapolation linĂ©aire mais le progrĂšs est exponentiel. »

La vraie question est encore peu posĂ©e, du moins hors des cercles d’experts : une intelligence artificielle « forte » Ă©mergera-t-elle dans les annĂ©es Ă  venir ? Une intelligence artificielle « forte » serait une intelligence artificielle ayant conscience d’elle-mĂȘme. Les consĂ©quences d’une telle Ă©tape seraient vĂ©ritablement dramatiques car les pires scĂ©narios de science-fiction pourraient alors ĂȘtre envisagĂ©s


Un exemple de l’amĂ©lioration de l’intelligence artificielle : le jeu de Go

Si la domination de l’intelligence artificielle est Ă©vidente depuis des annĂ©es dans certains jeux comme les Ă©checs, elle est encore rĂ©cente dans le cĂ©lĂšbre jeu de Go, le plus complexe des jeux de plateau. Ke Jie, lĂ©gende de ce jeu et battu Ă  plate couture par l’intelligence artificielle « Alpha Go » il y a quelques jours, a mĂȘme dĂ©clarĂ© que l’intelligence artificielle Ă©tait un « dieu ».

Alpha Go utilisait deux « rĂ©seaux neuraux profonds » contenant des millions de connexions similaires Ă  celles des neurones dans le cerveau humain. L’intelligence artificielle s’était en partie formĂ©e toute seule aprĂšs avoir jouĂ© des millions de parties contre elle-mĂȘme.

Les implications d’une telle amĂ©lioration de l’intelligence artificielle interrogent. Le progrĂšs technologique va rĂ©volutionner notre monde et trĂšs peu de responsables politiques semblent s’en soucier.

NF

Article paru sur le site Breizh Info.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

A propos de l'auteur

Euro Libertes

EuroLIbertés est le site de la réinformation européenne.

Articles similaires