L’intelligence artificielle nous dominera dans tous les domaines en 2060 . C’est en tout cas la prédiction de plus de 350 chercheurs en intelligence artificielle. Selon ces spécialistes, il y a 50 % de chances que les machines dépassent les humains dans toutes les tâches d’ici 45 ans. Elon Musk l’entrepreneur à la tête de Tesla et SpaceX affirme même que cette domination sera effective avant 2040 ! Potentiellement, les machines pourront alors gérer la conduite d’avions ou réaliser des opérations chirurgicales complexes de meilleure manière que les humains.

Bientôt la domination totale des machines dans tous les domaines ?

C’est une étude menée par les universités d’Oxford et de Yale qui donne la parole à 352 experts de la question de l’intelligence artificielle. Pour eux, l’intelligence artificielle sera capable de dominer l’humain dans toutes les activités possibles aux alentours de 2060.

Mais, comme le relève New Scientist, l’intelligence artificielle disposera de nouvelles compétences dans d’autres domaines bien avant cette échéance.
Par exemple, selon plusieurs experts, les machines seront meilleures que les humains à traduire des langues d’ici 2024. Pour la rédaction de dissertations de niveau lycée, ce sera en 2026. Pour la conduite de camions, patientez jusqu’en 2027. La vente au détail dans un commerce ? Les machines domineront les employés humain en 2031 ! L’écriture d’un ouvrage à succès sera elle l’apanage de l’intelligence artificielle en 2049. Enfin, les actes de chirurgies les plus complexes seront automatisés en 2053.

Les implications extraordinaires de l’amélioration de l’intelligence artificielle

Les implications de la montée en puissance de l’intelligence artificielle seront innombrables. Prudente, Katja Grace, membre de Institut de recherche sur l’intelligence mécanique, préfère parler de « conséquences considérables ». Il s’agit en fait d’une litote.
Dans moins de 50 ans, la quasi-intégralité des activités humaines sera potentiellement automatisable.

Et Elon Musk, le brillant entrepreneur spécialiste de l’intelligence artificielle considère que la domination totale des machines arrivera plus tôt, « probablement entre 2030 et 2040. 2060 est une extrapolation linéaire mais le progrès est exponentiel. »

La vraie question est encore peu posée, du moins hors des cercles d’experts : une intelligence artificielle « forte » émergera-t-elle dans les années à venir ? Une intelligence artificielle « forte » serait une intelligence artificielle ayant conscience d’elle-même. Les conséquences d’une telle étape seraient véritablement dramatiques car les pires scénarios de science-fiction pourraient alors être envisagés…

Un exemple de l’amélioration de l’intelligence artificielle : le jeu de Go

Si la domination de l’intelligence artificielle est évidente depuis des années dans certains jeux comme les échecs, elle est encore récente dans le célèbre jeu de Go, le plus complexe des jeux de plateau. Ke Jie, légende de ce jeu et battu à plate couture par l’intelligence artificielle « Alpha Go » il y a quelques jours, a même déclaré que l’intelligence artificielle était un « dieu ».

Alpha Go utilisait deux « réseaux neuraux profonds » contenant des millions de connexions similaires à celles des neurones dans le cerveau humain. L’intelligence artificielle s’était en partie formée toute seule après avoir joué des millions de parties contre elle-même.

Les implications d’une telle amélioration de l’intelligence artificielle interrogent. Le progrès technologique va révolutionner notre monde et très peu de responsables politiques semblent s’en soucier.

NF

Article paru sur le site Breizh Info.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertés n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontés aussi dévouées soient elles… Sa promotion, son développement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nécessitent une équipe de collaborateurs compétents et disponibles et donc des ressources financières, même si EuroLibertés n’a pas de vocation commerciale… C’est pourquoi, je lance un appel à nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prêts à nous aider ; il faut dire qu’ils sont très sollicités par les medias institutionnels… et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertés et eux, c’est assez incompatible !… En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

A propos de l'auteur

Euro Libertes

EuroLIbertés est le site de la réinformation européenne.

Articles similaires