A moins d’un mois de la rentrĂ©e, l’école occitane, La Calandreta, est toujours Ă  la recherche de locaux. Mise Ă  la porte par la mairie de l’Union pour cause de travaux, l’établissement n’est pas assurĂ© de continuer Ă  dispenser son enseignement. 

Pas de rentrĂ©e pour l’école occitane ? A un peu moins d’un mois avant la rentrĂ©e 2017, l’école occitane, La Calandreta n’est pas certaine de pouvoir assurer son enseignement. Jusqu’ici, l’établissement Ă©tait basĂ© dans l’ancien centre de loisirs de l’Union, depuis son ouverture en septembre 2013. Mais la municipalitĂ© lui a annoncĂ© en 2015 qu’elle Ă©tait dans l’obligation de dĂ©mĂ©nager, pour cause de travaux de rĂ©fection. AprĂšs avoir bĂ©nĂ©ficiĂ© d’un an de rĂ©pit, avec l’accord de David RofĂ©, maire adjoint de la commune en charge des finances et des ressources humaines de l’Union, aucune autre solution n’a pu ĂȘtre trouvĂ©e. Ni auprĂšs du prieurĂ© de Croix-Daurade, ni auprĂšs de l’Ehpad.

Pour continuer leur entreprise auprĂšs des quinze Ă©lĂšves composant l’école privĂ©e, l’association lance un appel Ă  la solidaritĂ©. L’objectif ? Trouver une maison inoccupĂ©e, un terrain Ă  un prix modĂ©rĂ©. « La Calandreta est aujourd’hui devant une situation d’urgence » , indique un communiquĂ©. Et pour survivre, l’école est prĂȘte Ă  dĂ©mĂ©nager entre Rouffiac, St-Jean, St Genies, Aumanville, Saint-Alban, Launaguet, Balma ou encore le nord de Toulouse.

Pour toute personne pouvant permettre aux élÚves de poursuivre leur cursus, la Calandreta met à disposition son adresse mail (calandreta.lunion@gmail.com) et sa page Facebook.

La Calandreta, quésako ?

Sur leur site internet, l’association se prĂ©sente comme une école laĂŻque, ouverte Ă  tous, respectant les programmes officiels de l’Éducation Nationale et qui propose une dĂ©marche bilingue avec la dispense de la classe en occitan. Elle accueille des enfants de la maternelle à la fin du primaire.

La Calandreta de l’Union fonctionne avec une classe unique comptant une quinzaine d’enfants inscrits pour la prochaine rentrĂ©e. Petite subtilitĂ© supplĂ©mentaire, comparĂ© aux Ă©tablissements scolaires classiques : les parents sont acteurs Ă  part entiĂšre de l’école et sont sollicitĂ©s dans sa gestion quotidienne. La Calandreta Ă©tant une Ă©cole associative, les tarifs sont dĂ©cidĂ©s et votĂ©s en AssemblĂ©e GĂ©nĂ©rale.

Article paru sur le site Infos Toulouse.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.