La laĂŻcitĂ© est instituĂ©e par la sĂ©paration de l’Église et de l’État depuis le concordat de 1905. Alors comment expliquer que le « all » Halal soit acceptĂ© en Europe et particuliĂšrement en France ?

La laĂŻcitĂ© arrange ou dĂ©range selon les circonstances. Aujourd’hui, c’est la libertĂ© de culte qui s’impose. La bataille s’organise entre les anticlĂ©ricaux et les croyants de tous les horizons.

Le « all » Halal domine nos abattoirs, sur fond de gros sous ! L’État laĂŻque n’y trouve rien Ă  redire quand le marchĂ© du Halal explose !

À quand l’affichage « all » Halal sur nos emballages ? Le consommateur est pris au piĂšge, pigeon d’une rĂ©publique qui se dĂ©met de son principe de laĂŻcitĂ© lorsque cela l’arrange.

Le consommateur ne sait rien. On lui impose, de facto, de manger Halal.

En 2009, la Belgique et plus particuliĂšrement la Wallonie dĂ©fendait dĂ©jĂ  le Halal en s’arrogeant une « certification Halal » sur les produits Ă  l’exportation (European Islamic Halal Certification).

L’Agence Wallonne pour l’Exportation basĂ©e Ă  Bruxelles attire ainsi les clients des communautĂ©s musulmanes, et le club Halal se porte comme un charme !

DĂ©jĂ , en 2009, le marchĂ© Français Ă©tait estimĂ© Ă  4 milliards d’euros. En 2013, le marchĂ© français explosait avec plus de 10 % de croissance, plus de 12 % aujourd’hui et plus de 6 milliards d’euros. Le marchĂ© du Halal reprĂ©sente 17 % du marchĂ© mondial.

La France est le premier consommateur europĂ©en de Halal, puis viennent l’Allemagne et le Royaume-Uni.

La viande reprĂ©sente 88 % des produits Halal. Les cahiers des charges de certains produits sont visĂ©s par la Grande MosquĂ©e de Paris qui se fait rĂ©munĂ©rer pour ses services « certifiĂ©s Halal ». Ces produits sont en gĂ©nĂ©ral plus chers par kilogramme de viande, mais les abattoirs ne peuvent pas organiser deux circuits d’abattage, pour des raisons Ă©conomiques, alors la majoritĂ© se soumet aux rĂšgles de l’abattage rituel, propre aux prĂ©ceptes du Coran.

Savez-vous que les bĂȘtes avant de souffrir et de mourir indignement sont bĂ©nies par un Iman payĂ© pour la cause ?

Quand la religion se mĂȘle Ă  l’argent, la laĂŻcitĂ© de la rĂ©publique est l’arlĂ©sienne des anticlĂ©ricaux et des non musulmans ! Nous devons imposer au lĂ©gislateur d’interdire l’abattage rituel en France et en Europe.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam de simples bonnes volontĂ©s
 Sa crĂ©ation, sa promotion, sa gestion, ses collaborations internes et externes nĂ©cessitent une Ă©quipe compĂ©tente qui doit ĂȘtre rĂ©munĂ©rĂ©e, mĂȘme si personne ne songe Ă©videmment Ă  s’enrichir
 C’est pourquoi dĂšs maintenant, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire !

Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.