Entretien avec Philippe Randa, directeur du site de la réinformation européenne EuroLibertés.

(Propos recueillis par Guirec SĂšvres pour le site SynthĂšse natitonale)

« Certains mĂȘme doivent applaudir ses Ă©diteurs
– parmi les plus prestigieux de France –
qui, du jour au lendemain,
semblent dĂ©couvrir ce qu’ils ont imprimĂ©s et diffusĂ©s :
Oh zut ! la boulette
 »

Gabriel Matzneff.

Gabriel Matzneff.

Que vous inspire le scandale autour de l’écrivain Gabriel Matzneff ?

Soyons prĂ©cis : ce n’est pas un scandale, mais une chasse Ă  l’homme
 Cela aurait Ă©tĂ© un scandale si on avait « dĂ©couvert » que Gabriel Matzneff est pĂ©dophile, qu’il Ă©tait passĂ© Ă  l’acte et avait tout fait pour le dissimuler comme c’est en gĂ©nĂ©ral (toujours ?) le cas avec les prĂ©dateurs sexuels ; en ce qu’il le concerne, c’est exactement le contraire : cela fait plus d’un demi-siĂšcle que non seulement il dĂ©fend, Ă  qui veut le publier ou l’inviter Ă  s’exprimer, sa conception de l’amour – autant sentimentale que physique – avec les « moins de seize ans » ; jusqu’à en avoir fait le titre, pour le moins explicite, d’un de ses livres.

Les moins de seize ans,  Gabriel Matzneff (paru en 1974 chez Julliard).

Les moins de seize ans, Gabriel Matzneff (paru en 1974 chez Julliard).

Comment expliquez-vous qu’au vu et au su de tous, Gabriel Matzneff ait ainsi bĂ©nĂ©ficiĂ© d’une totale impunité ?

Pour s’exprimer ? Mais, aprĂšs les Ă©vĂ©nements de Mai 68, aucun mĂ©dia d’importance, aucun intellectuel ou auto-proclamĂ© tel, aucun artiste, aucun acteur politique n’aurait pris le risque de s’offusquer des livres de Gabriel Matzneff ou de ses invitations Ă  s’exprimer sur les plateaux tĂ©lĂ©s ou sur les ondes des radios
 Il est tout de mĂȘme effarant de voir les mĂȘmes qui continuent de glorifier la chienlit de Mai 68 s’offusquer brusquement d’une des consĂ©quences les plus officiellement « apprĂ©ciĂ©e » de celle-ci : le vagabondage sexuel, sous toutes ses dĂ©clinaisons
 Oublie-t-on les slogans ineptes en vogue alors et devant lesquels beaucoup se pĂąment toujours, tels « il est interdit d’interdire » ou encore « Jouissez sans entraves »  Condamner les livres de Gabriel Matzneff ou ne serait-ce que suggĂ©rer d’en interdire la publication vous aurait fait clouer au pilori
 comme aujourd’hui on le cloue, lui !

Les livres de Gabriel Matzneff ne sont pas encore interdits, mais déjà retirés de la vente par ses éditeurs


Et personne n’y trouve rien Ă  redire ! Certains mĂȘme doivent applaudir ses Ă©diteurs – parmi les plus prestigieux de France – qui, du jour au lendemain, semblent dĂ©couvrir ce qu’ils ont imprimĂ©s et diffusĂ©s (Oh zut ! la boulette
) Va-t-on voir organiser des autodaffĂ©s des livres de Gabriel Matzneff en place publique comme ceux organisĂ©s avant-guerre en Allemagne par les sections d’assaut du NSDAP avec les livres des auteurs juifs ? Et sans que personne ne s’en indigne de peur d’ĂȘtre Ă  son tour clouĂ© au pilori ?

Vous trouveriez normal que ses livres continuent Ă  ĂȘtre diffusĂ©s ?

Si Gabriel Matzneff a trouvĂ© tant d’éditeurs et durant si longtemps, c’est qu’il a existĂ©, qu’il existe et existera toujours un public important pour le lire
 C’est mĂȘme quelque part, et mĂȘme s’il ne s’y attendait pas et si cela lui pose sans doute des soucis certains dans sa vie quotidienne, une consĂ©cration de son Ɠuvre littĂ©raire : les auteurs consensuels passent rarement Ă  la postĂ©ritĂ©. Du marquis de Sade Ă  Oscar Wilde, ils sont lĂ©gions Ă  avoir connus les persĂ©cutions policiĂšres et judiciaires pour leurs Ă©crits
 qui ont Ă©tĂ© interdits eux aussi, en leur temps, aprĂšs avoir dĂ©clenchĂ©s de terribles scandales dans l’Opinion publique qui s’en est tant repĂ»s, puis tant offusquĂ©s
 Tout change pour que rien ne change, constat connu !

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Philippe Randa

Directeur du site EuroLibertĂ©s. Ancien auditeur de l’Institut des Hautes Études de DĂ©fense Nationale, chroniqueur politique, Ă©diteur (Ă©ditions Dualpha, DĂ©terna et L'Æncre) et auteur de plus d’une centaine de livres. SociĂ©taire de l’émission « Bistrot LibertĂ© » sur TVLibertĂ©s, il y co-anime Ă©galement avec Roland HĂ©lie l'Ă©mission « SynthĂšse » chaque semaine. Derniers livres publiĂ©s : "Le dĂ©fi" (avec Marie-Simone Poublon) aux Ă©ditions Dualpha et "Le dictionnaire sulfureux" aux Ă©ditions SynthĂšse nationale.

Articles similaires