Les tentatives du chanteur Bertrand Cantat – criminel condamnĂ© et ayant purgĂ© sa peine – pour se produire de nouveau sur scĂšne puis, la semaine suivante, l’intervention sur une plateau de tĂ©lĂ©vision de l’ancien prĂ©sident de la rĂ©publique Nicolas Sarkozy – aprĂšs ses 20 heures de garde Ă  vue suivies de sa mise en examen, mais donc toujours prĂ©sumĂ© innocent – ont soulevĂ©s, chacune de leurs cĂŽtĂ©s, des rĂ©actions controversĂ©es.bertrand-cantat-trintignant-tournee-manifestation

Outre la perturbation des spectacles annoncĂ©s de l’ex-leader du groupe Noir DĂ©sir par des groupes fĂ©ministes, Nadine Trintignant a estimĂ© dans l’émission StupĂ©fiant ! sur France 2, que le retour sur scĂšne de l’assassin de sa fille est « honteux, indĂ©cent, dĂ©gueulasse » et qu’il n’aurait plus le droit, selon elle, que d’« écrire pour des chanteurs, qui eux n’ont pas tué  »

On pourrait lui rĂ©pondre que personne n’est forcĂ© d’aller l’écouter et l’applaudir et mĂȘme penser que de telles manifestations d’hostilitĂ© et de haine ne soient perçues comme du harcĂšlement et produisent paradoxalement Ă  son Ă©gard quelque Ă©lan de compassion.

De son cĂŽtĂ©, l’ancien candidat PS Ă  l’élection prĂ©sidentielle Benoit Hamon a dĂ©noncĂ© le « deux poids, deux mesures » concernant l’invitation de Nicolas Sarkozy Ă  se dĂ©fendre sur un plateau de tĂ©lĂ©vision de l’accusation de financement libyen de sa campagne électorale en 2007 : « Celui qui vole un saucisson n’a pas le droit de se dĂ©fendre au 20 heures de TF1. »

C’est vrai, mais on pourrait lui rĂ©torquer que la garde Ă  vue d’un voleur de saucisson monopolise rarement la Une des mĂ©dias comme cela a Ă©tĂ© le cas pour celle de Nicolas Sarkozy : que ces mĂȘmes mĂ©dias lui permettent de s’exprimer rĂ©tablit donc une certaine Ă©quitĂ©.

Les gens cĂ©lĂšbres sont Ă©videmment des justiciables comme les autres, mais leurs traitements mĂ©diatiques n’en font pas, Ă  l’évidence, les mĂȘmes citoyens !

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Philippe Randa

Directeur du site EuroLibertĂ©s. Ancien auditeur de l’Institut des Hautes Études de DĂ©fense Nationale, chroniqueur politique, Ă©diteur (Ă©ditions Dualpha, DĂ©terna et L'Æncre) et auteur de plus d’une centaine de livres. SociĂ©taire de l’émission « Bistrot LibertĂ© » sur TVLibertĂ©s, il co-anime avec Roland HĂ©lie l'Ă©mission « SynthĂšse » sur Radio LibertĂ©s tous les jeudi. Ses chroniques politiques sont publiĂ©es chaque annĂ©e en recueil sous le titre : « Chroniques barbares ».

Articles similaires