L’enclave espagnole de Melilla a Ă©tĂ© envahie par 52 migrants le 12 mai. Ces derniers ont franchi la clĂŽture sĂ©parant le territoire du Maroc.

Rentrés en force à Melilla

Melilla, ces 12 kilomĂštres carrĂ©s d’Espagne situĂ©s sur la cĂŽte marocaine sont devenus l’un des points d’entrĂ©e privilĂ©giĂ©s des migrants cherchant Ă  gagner le territoire de l’Union europĂ©enne. Les images d’individus escaladant les grillages barbelĂ©s de la frontiĂšre entre l’Espagne et le Maroc ont fait le tour du monde depuis quelques annĂ©es. Mais les passages illĂ©gaux se poursuivent encore ces temps-ci. Le dernier a eu lieu dimanche 12 mai vers 6 h du matin.

Si ce sont prĂšs d’une centaine de migrants extra-europĂ©ens qui ont donc tentĂ© de pĂ©nĂ©trer Ă  Melilla, seuls 52 y sont parvenus. Le ministĂšre de l’IntĂ©rieur espagnol a indiquĂ© que les forces de sĂ©curitĂ© espagnoles et marocaines ont empĂȘchĂ© « environ la moitiĂ© » de ces clandestins de fouler ainsi le territoire de l’UE.

Migrants : assaut le plus important de 2019

Au cours de l’intervention, quatre policiers espagnols ont Ă©tĂ© lĂ©gĂšrement blessĂ©s et un migrant a fait l’objet d’une arrestation pour agression sur un policier. Quant aux 52 migrants subsahariens qui ont rĂ©ussi Ă  entrer Ă  Melilla, ils ont Ă©tĂ© conduits au centre d’accueil pour migrants installĂ©s dans l’enclave espagnole et ont reçu par la suite des vĂȘtements neufs.

Par ailleurs, il faut souligner que cette tentative de franchissement de la frontiĂšre est la plus importante en termes de nombre depuis celle d’octobre 2018. À l’époque, 300 migrants s’étaient lancĂ©s Ă  l’assaut de la barriĂšre sĂ©parant Espagne et Maroc et 200 d’entre eux Ă©taient parvenus Ă  dĂ©jouer le dispositif.

Mais si les images d’individus escaladant les grillages sont les plus spectaculaires Ă  Melilla, d’autres optent pour une autre technique : parvenir Ă  Melilla par la cĂŽte, Ă  la nage. Une immigration qui pourrait bien faire boire la tasse Ă  l’Europe si la question n’est pas enfin prise au sĂ©rieux.

Article paru sur le site Breizh info.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99