Les affichettes ornant les kiosques Ă  journaux annoncent avec des titres bien racoleurs les nouvelles parutions de la presse ; bien Ă©videmment, celles Ă  caractĂšre Ă©rotique sont largement reprĂ©sentĂ©e, mais puritanisme oblige, attention Ă  ne pas montrer des zones trop
 explicites !

kiosque à journaux
 d'un temps bien révolu !

kiosque Ă  journaux
 d’un temps bien rĂ©volu !

Ainsi, me promenant sur les boulevards extĂ©rieurs parisiens, mon regard fut accrochĂ© par une affichette oĂč trĂŽnait une bimbo aux formes avantageuses (« gonflĂ©es Ă  l’hĂ©lium » fut l’expression qui me vint instantanĂ©ment Ă  l’esprit) et bien Ă©videmment aussi dĂ©nudĂ©e que possible, c’est Ă  dire avec la pointe des seins masquĂ©e par des pastilles rouges et Ă  la petite culotte descendu jusqu’au ras de ce que le peintre Gustave Courbet a fort Ă©lĂ©gamment dĂ©signĂ© comme « L’origine du monde » 

Rien de nouveau sous le soleil parisien, certes, mais je ne pouvais m’empĂȘcher de considĂ©rer ces pastilles rouges comme d’une tartufferie sans nom, d’autant plus que trĂŽnait tout Ă  cĂŽtĂ© une autre affichette annonçant (en toute lettres) le dernier numĂ©ro de Charlie Hebdo : « Les Corses ont votĂ© comme des Corses
 Paris, on t’encule
 » : ce qui est Ă©crit est donc moins choquant que ce qui se voit ? Ah !

Il fut un temps – que les moins de 50 ans n’ont pas connu – oĂč les mystĂšres de la sexualitĂ© Ă©taient interdits d’étalage public
 Au moins nous Ă©pargnait-on l’hypocrisie actuelle
 Les femmes en gĂ©nĂ©ral, la dĂ©cence en particulier, ont-elles beaucoup gagnĂ©es avec la fameuse « rĂ©volution sexuelle » de Mai 68 ? Une question qui pourrait faire une belle affichette pour les kiosques, non ?

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

A propos de l'auteur

Philippe Randa

Directeur du site EuroLibertĂ©s. Ancien auditeur de l’Institut des Hautes Études de DĂ©fense Nationale, chroniqueur politique, Ă©diteur (Ă©ditions Dualpha, DĂ©terna et L'Æncre) et auteur de plus d’une centaine de livres. SociĂ©taire de l’émission « Bistrot LibertĂ© » sur TVLibertĂ©s, il co-anime avec Roland HĂ©lie l'Ă©mission « SynthĂšse » sur Radio LibertĂ©s tous les jeudi. Ses chroniques politiques sont publiĂ©es chaque annĂ©e en recueil sous le titre : « Chroniques barbares ».

Articles similaires