Cacher les quotas ethniques ou les utiliser pour lutter contre la discrimination raciale et sociale ? La question hante certains esprits

Aux États-Unis, l’usage courant de tels quotas permet une plus grande diversitĂ© ethnique, Ă  dĂ©faut de sociales, parmi les Ă©tudiants
 alors qu’ils sont quasi-mystiquement interdits en France : François Fillon, en septembre dernier, ne parlait-il pas de « tabou » Ă  faire « sauter » ?
En Angleterre, ils vont bientĂŽt ĂȘtre utilisĂ©s pour imposer cette « discrimination positive », devenue vĂ©ritable obsession du politiquement correct

Une prochaine loi gouvernementale obligera en effet les universitĂ©s d’outre-Manche Ă  dĂ©voiler les origines sociales et ethniques, ainsi que le genre de leurs Ă©tudiants : « Cette nouvelle obligation va rĂ©vĂ©ler les universitĂ©s qui affichent une faible reprĂ©sentation des minoritĂ©s ethniques ou des classes dĂ©favorisĂ©es », annonce un communiquĂ© gouvernemental.
C’est qu’en 2014 « seuls 27 Ă©tudiants noirs » sur 2 500 nouveaux Ă©tudiants sont entrĂ©s Ă  Oxford, prestigieuse universitĂ© s’il en est ! Les Ă©lĂšves de la classe ouvriĂšre blanche, soit 10 % des nouveaux entrants, sont Ă  peine mieux lotis !
« Je suis convaincu que ce nouveau devoir de transparence sera une rĂ©elle chance d’aider les universitĂ©s Ă  faire les bons choix et Ă  avancer dans la bonne direction », explique le premier ministre britannique David Cameron.
Des esprits chagrins feront toutefois remarquer que la lutte contre la discrimination, rĂ©elle ou supposĂ©e, est une chose, mais qu’en sera-t-il du niveau scolaire de ces futurs Ă©tudiants ?
Le gouvernement anglais n’a pas jugĂ© utile d’envisager la question
 De peur que la poser ne soit dĂ©jĂ  y rĂ©pondre ?

A propos de l'auteur

Philippe Randa

Directeur du site EuroLibertĂ©s. Ancien auditeur de l’Institut des Hautes Études de DĂ©fense Nationale, chroniqueur politique, Ă©diteur (Ă©ditions Dualpha, DĂ©terna et L'Æncre) et auteur de plus d’une centaine de livres. SociĂ©taire de l’émission « Bistrot LibertĂ© » sur TVLibertĂ©s, il co-anime avec Roland HĂ©lie l'Ă©mission « SynthĂšse » sur Radio LibertĂ©s tous les jeudi. Ses chroniques politiques sont publiĂ©es chaque annĂ©e en recueil sous le titre : « Chroniques barbares ».

Articles similaires