Les cyber-pirates peuvent connaĂźtre votre vie privĂ©e ou vous la pourrir grĂące Ă  internet (viol et/ou vol d’informations privĂ©es, invasion de spams, virus informatiques, etc.), ça on le sait ! Ce qu’on sait moins c’est qu’en Finlande, une attaque informatique a rĂ©cemment privĂ© deux immeubles de chauffage. Certes, ces derniers n’étaient pas les cibles, mais les victimes collatĂ©rales d’une attaque de grande ampleur contre des « entitĂ©s europĂ©ennes » selon l’Agence de rĂ©gulation des communications finlandaise (Ficora).

Anecdotique ? Quand les températures de ce début de mois tournent là-bas autour de 0 degré Celsius, cela aurait trÚs bien pu tourner trÚs facilement à la tragédie.

« La sĂ©curitĂ© n’est certes pas le cƓur de mĂ©tier d’un fabricant de frigo ou de thermostat. Mais les attaques menĂ©es grĂące Ă  leurs produits exercent un pouvoir de nuisance considĂ©rable et croissant », Ă©crit Martin Untersinger (Le Monde, octobre 2016).

On ne peut qu’imaginer alors avec une certaine angoisse les pires scĂ©narios pour l’avenir, soit les consĂ©quences d’attaques terroristes ciblant les signalisations routiĂšres (feux rouges, passages Ă  niveaux, etc.) ou les futures voitures automatiques (sans conducteurs) dont les prototypes sont actuellement en test et alors qu’un certain nombre de constructeurs « proposent dĂ©jĂ  des systĂšmes de conduite au ralenti dans les embouteillages, de stationnement autonome, d’adaptation automatique aux limitations de vitesse, d’assistance au volant dans les courbes »  et bien, Ă©videmment, toutes reliĂ©es dĂ©sormais Ă  internet, comme il se doit !

Il y a les attentats qui font la Une des mĂ©dias et paniquent les foules
 et il y a les « cyber-attaques », celles dont on parle moins parce qu’elles n’ont pas encore tuĂ©es, mais pour combien de temps encore ?

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.