Il y a des faits-divers crapoteux, voire vomitifs… Celui qui s’est déroulé en fin de semaine à Marseille l’est particulièrement : un jeune homme s’est fait droguer, puis séquestrer dans une chambre d’hôtel où il a été martyrisé et violé deux jours durant… avant qu’il ne réussisse à alerter une patrouille de police en maraude. Ses tourmenteurs sont désormais sous les verrous à la prison des Baumettes et mis en examen pour viol, séquestration, violences volontaires et vol.

L’affaire n’aurait pu faire que dix lignes en fin de page des quotidiens locaux ou vingt secondes dans quelques Journaux télévisés car de tels ignominies, hélas ! ne sont pas exceptionnelles.

Oui, mais… La victime, Zak Ostmane, s’avère être d’origine algérienne et militant LGBT… L’affaire prend, depuis, une toute autre ampleur car Véronique Godet, déléguée de SOS homophobie, dénonce le « caractère homophobe (qui) ne fait aucun doute »… car, selon elle, « les violences à l’encontre des LGBT sont plus présentes dans les grandes villes, mais pas plus à Marseille qu’ailleurs. »

Étonnante déclaration ! Si Zak Ostmane n’avait été que passé à tabac par deux crétins, on pourrait imaginer, effectivement, que l’homophobie ait pu en être la raison, mais comment imaginer que les deux crapules puissent être homophobes, s’en étant pris à lui sexuellement ? Que ce soient deux pervers aux fantasmes justement homosexuels semble à l’évidence plus crédible !

Mais cette évidence-là ne fait sans doute pas médiatiquement – et sans doute financièrement puisqu’elle va se porter partie civile dans ce dossier – les intérêts de l’association SOS Homophobies !

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertés n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontés aussi dévouées soient elles… Sa promotion, son développement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nécessitent une équipe de collaborateurs compétents et disponibles et donc des ressources financières, même si EuroLibertés n’a pas de vocation commerciale… C’est pourquoi, je lance un appel à nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prêts à nous aider ; il faut dire qu’ils sont très sollicités par les medias institutionnels… et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertés et eux, c’est assez incompatible !… En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

A propos de l'auteur

Philippe Randa

Directeur du site EuroLibertés. Ancien auditeur de l’Institut des Hautes Études de Défense Nationale, chroniqueur politique, éditeur (éditions Dualpha, Déterna et L'Æncre) et auteur de plus d’une centaine de livres. Sociétaire de l’émission « Bistrot Liberté » sur TVLibertés, il co-anime avec Roland Hélie l'émission « Synthèse » sur Radio Libertés tous les jeudi. Ses chroniques politiques sont publiées chaque année en recueil sous le titre : « Chroniques barbares ».

Articles similaires