Lorsque j’étais enfant et que nous lisions la Bible ou encore que le prĂȘtre en parlait, ce sont les miracles qui d’abord et avant tout suscitaient mon intĂ©rĂȘt, mon admiration, me permettant de m’élever et de songer Ă  toutes les grandes choses dont Dieu Ă©tait capable. Les paraboles Ă©taient faciles Ă  comprendre et Ă  suivre, mais jamais celles-ci n’avaient eu chez moi le mĂȘme pouvoir d’évocation que les miracles, qui repoussaient les limites du rationnel, de la comprĂ©hension, de l’humainement possible. Ces miracles, pour moi, Ă©taient la preuve de tout, l’alpha et l’omĂ©ga du message biblique.

Avec le temps, les miracles qui m’avaient captivĂ© furent relĂ©guĂ©s en arriĂšre-plan, le message dĂ©livrĂ© par le Christ prenant une plus grande importance. Mais ce dernier ne doit pas nous faire oublier les miracles perpĂ©trĂ©s par le Seigneur, d’autant plus que, comme le rappelle l’abbĂ© Rioult dans un petit opuscule portant sur le miracle de la multiplication des pains, ceux-ci sont des messages en soi, qu’il convient de dĂ©coder et qui se rĂ©vĂšlent aussi riches de sens que les sermons. Saint-Augustin avant lui affirmait que « dĂšs lors, en effet, que le Christ est le Verbe de Dieu, son action mĂȘme est pour nous une vĂ©ritable parole ».

C’est Ă  la multiplication des pains, un miracle rĂ©alisĂ© deux fois plutĂŽt qu’une, que s’est intĂ©ressĂ© l’abbĂ© Rioult qui, contrairement au pape François, prĂ©sente une analyse en tout point conforme Ă  la tradition de l’Église. Et pourtant, si tout a un sens, du lieu, aux symboles employĂ©s, et qu’il ne faut point rester en surface mais approfondir, il ne faut jamais perdre de vue l’émerveillement de rigueur face Ă  ces miracles.

Dans le cas de la multiplication des pains, offerts aux foules venues Ă©couter JĂ©sus, l’abbĂ© Rioult voit lĂ  un geste dĂ©montrant que Dieu nourrira ceux qui ont la foi et qui restent fidĂšles. Ils ont prĂ©fĂ©rĂ© rester auprĂšs du Seigneur plutĂŽt que de rechercher une pitance, et bien qu’ils aient Ă©tĂ© dans le dĂ©sert, Dieu les nourrit aisĂ©ment. Impossible de ne pas voir de lien avec la demande que nous faisons avec le Notre PĂšre, mais aussi avec les promesses de nourriture spirituelle faites aux fidĂšles.

L’abbĂ© Rioult contraste Ă©galement les deux miracles, dĂ©montrant que le premier se voulait l’accomplissement de l’Ancienne Alliance, alors que le second est le prĂ©lude de la Nouvelle Alliance. Le pain, comme don de Dieu, n’est donc plus rĂ©servĂ© au peuple qui avait par le passĂ© sa prĂ©fĂ©rence, mais Ă  tous ceux qui auront la foi et qui comme les fidĂšles rassemblĂ©s durant trois jours, seront prĂȘts aux sacrifices.

La multiplication des pains reviendra bien aprĂšs cet Ă©pisode biblique. On compterait une cinquantaine de cas entre le XVIIe et XIXe siĂšcle. Ainsi en 1825, la maison mĂšre des Filles de la Croix Ă  La Puye bĂ©nĂ©ficia de cette intervention divine, tout comme la maison des SƓurs de la MisĂ©ricorde en 1870, lorsque la guerre battait son plein.

La double multiplication des pains nous donne les clefs permettant de mieux comprendre et apprécier les mystÚres de la foi ainsi que les miracles qui nous furent donnés. On le lit rapidement, mais on le médite longuement.

La double multiplication des pains, Abbé Olivier Rioult, Saint-Agobard, 2019, 97 p.

La double multiplication des pains, Abbé Olivier Rioult, Saint-Agobard.

La double multiplication des pains, Abbé Olivier Rioult, Saint-Agobard.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

RĂ©mi Tremblay

RĂ©mi Tremblay, Ă©diteur du Harfang, porte-parole de la FĂ©dĂ©ration des QuĂ©bĂ©cois de souche, collaborateur Ă  plusieurs journaux (PrĂ©sent, Livr’Arbitres, Council of Euro-Canadians et Alternative Right) ; il a dĂ©jĂ  publiĂ© le livre "Les Acadiens : du Grand DĂ©rangement au Grand Remplacement" et "Le Canada français, de Jacques Cartier au gĂ©nocide tranquille" (avec Jean-Claude Rolinat) aux Ă©ditions Dualpha. Il est le correspondant d'EuroLibertĂ©s au Canada.

Articles similaires