Plus de la moitiĂ© des 13 000 migrants arrivĂ©s en septembre de cette annĂ©e dans l’UE sont arrivĂ©s en Espagne, a rĂ©cemment rappelĂ© Frontex, l’agence europĂ©enne, installĂ©e en Pologne et chargĂ©e du contrĂŽle et de la gestion des frontiĂšres. Si cela reprĂ©sente 21 % de moins que l’annĂ©e derniĂšre durant le mĂȘme mois, cela signifie aussi un quadruplement des arrivĂ©es en Espagne, par rapport Ă  2017.

Dans le mĂȘme temps, lors des neuf premiers mois de 2018, le nombre de migrants illĂ©gaux arrivĂ©s en UE via les quatre principales routes migratoires s’est Ă©levĂ© Ă  110 000 personnes, ce qui devrait reprĂ©senter au bas mot, 147 000 individus pour 2018. Cette faible baisse est due pour l’essentiel, Ă  la fermeture de la route de MĂ©diterranĂ©e centrale par l’Italie..

Dans le mĂȘme temps, la route mĂ©diterranĂ©enne occidentale, passant par l’Espagne a enregistrĂ© prĂšs de 35 500 arrivĂ©es, soit plus du double par rapport aux neuf premiers mois de 2017, affirme Frontex.

Les Marocains, GuinĂ©ens et Maliens reprĂ©sentent le plus grand nombre d’arrivĂ©es en Espagne depuis le dĂ©but de l’annĂ©e et les personnes en provenance des pays d’Afrique subsaharienne reprĂ©sentent dĂ©sormais plus de 75 % de l’invasion migratoire, arrivĂ©e en Espagne.

Ainsi donc Ă  la chute de l’invasion migratoire en Italie, uniquement grĂące Ă  de sages dĂ©cisions politiques, correspond une hausse majeure en Espagne. À l’évidence, les couleurs politiques opposĂ©es des gouvernements italien et espagnol nous Ă©clairent : le socialisme est complice de l’invasion migratoire, le populisme et le conservatisme dĂ©fendent et protĂšgent leurs peuples, indiffĂ©rents Ă  ce que peut en penser Bruxelles la Mondialiste !

Aussi, le ministre espagnol des Affaires ÉtrangĂšres et de la CoopĂ©ration, Josep Borrell, ancien prĂ©sident du Parlement europĂ©en, a-t-il rĂ©clamĂ© le 16 octobre Ă  Luxembourg « beaucoup plus d’aide » pour les pays africains comme le Maroc, la Mauritanie et le SĂ©nĂ©gal pour la gestion de l’immigration
 et rajoutĂ©, aprĂšs cette « sortie budgĂ©taire » vieille comme une antienne, que : « Nous avions clairement fait savoir que la thĂ©orie de la diminution des flux migratoires n’est pas vraie ».

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99