par Roland Hélie, directeur de SynthÚse nationale.

Roland HĂ©lie.

Roland HĂ©lie.

Le chef de file prĂ©sumĂ© d’un groupe d' »ultradroite », dont les autoritĂ©s redoutaient « un passage Ă  l’acte violent » contre des musulmans, a finalement Ă©tĂ© remis en libertĂ© (sous contrĂŽle judiciaire) tout comme un autre suspect. Une fois de plus, nous avons donc lĂ  une affaire qui accouche d’un pĂȘt de lapin.

Le « terrible groupe » intitulĂ© « Action des forces opĂ©rationnelles » (AFO), dont personne dans notre milieu n’avait jamais entendu parler jusqu’aux arrestations ultra-mĂ©diatisĂ©es, il y a quelques jours, de ses membres prĂ©sumĂ©s est donc hors d’Ă©tat de nuire aux SystĂšme.  Ouf ! Les bobos peuvent partir en vacances tranquillisĂ©s…

En fait de « dangereux groupe terroriste », il s’agissait de neuf hommes et d’une femme, ĂągĂ©s de 32 Ă  69 ans, dispersĂ©s dans toute la France, auxquels on prĂȘtait l’ambition de lutter les armes Ă  la main contre l’islamisation de notre pays. Pour confirmer sa thĂšse, le Pouvoir s’appuyait sur quelques armes (anciennes pour la plupart) retrouvĂ©es, fort opportunĂ©ment, chez quelques-uns des suspects. Rien que du classique…

Evidemment, aprĂšs ces arrestations, des responsables religieux et associatifs musulmans en France avaient exprimĂ© leur « profonde prĂ©occupation ».

Il serait peut-ĂȘtre temps d’arrĂȘter de dĂ©lirer sur ces prĂ©tendus complots terroristes d’extrĂȘme droite. Chacun sait que la rĂ©alitĂ© est toute autre. Depuis trois ans les vrais terroristes, ceux qui tuent vraiment, ne sont pas bretons, ni poitevins, ni berrichons. Il n’y pas besoin d’ĂȘtre un fin limier pour s’en rendre compte. Et mĂȘme si parfois certains illuminĂ©s de chez nous se rĂ©pandent de maniĂšre dĂ©bile sur les rĂ©seaux sociaux, cela ne justifie en rien l’arrestation arbitraire de patriotes sincĂšres…

La vĂ©ritĂ©, c’est que pendant que l’on s’Ă©gosille sur un prĂ©tendu « terrorisme » nationaliste, on laisse s’installer en France des hordes de vrais terroristes islamistes qui un jour ou l’autre, eux, n’hĂ©siteront pas Ă  passer Ă  l’acte comme ils l’ont d’ailleurs dĂ©jĂ  fait Ă  plusieurs reprises. Et cela, ce n’est pas du bidon… HĂ©las.

Article paru sur le site SynthĂšse nationale).

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.