Jörg Haider, grande figure politique autrichienne, est décédé il y a 10 ans dans ce qui est présenté comme un accident automobile.
Celui qui fut le charismatique gouverneur de la Carinthie, la province sud de l’Autriche, avait hystĂ©risĂ© l’Europe entiĂšre lorsque son parti le FPÖ Ă©tait entrĂ© au gouvernement autrichien en 2000.
À l’époque, il fut un prĂ©curseur de ce que l’on appelle aujourd’hui communĂ©ment le populisme.
En dĂ©saccord avec son parti, Haider le quitte en 2005 pour crĂ©er une nouvelle formation, le BZÖ.
À la surprise gĂ©nĂ©rale, Haider rĂ©ussit son pari et emmĂšne le BZÖ au-delĂ  des 10 % des suffrages en 2008, tandis que son ancien parti le FPÖ se maintenait au-dessus des 15 %.
La brutale disparition de Haider a entraĂźnĂ© le dĂ©clin du BZÖ et la rĂ©unification de fait du courant national en Autriche, sous la direction du FPÖ repris par Heinz-Christian Strache.
10 ans aprĂšs sa mort survenue en 2008, le FPÖ qu’a dirigĂ© Haider entre 1986 et 2000 est de nouveau au gouvernement, dans un contexte bien diffĂ©rent.

TV LibertĂ©s revient sur le parcours brillant mais aussi sinueux de l’enfant terrible de la politique autrichienne. Ont notamment Ă©tĂ© interrogĂ©s :
– Ewald Stadler, ancien dĂ©putĂ© national et europĂ©en FPÖ puis BZÖ
– Lionel Baland, journaliste belge, auteur d’une biographie de Jörg Haider (editions-cimes.fr/home/17-jorg-haider-le-phenix-lionel-baland-9791091058025.html)
– Kriemhild Trattnig, figure historique du FPÖ et ancienne vice-prĂ©sidente du Parlement de Carinthie

Un reportage de Nicolas de Lamberterie.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99