Le Grand DĂ©bat National, corde Ă  nƓuds d’un « management participatif » Ă©culĂ© et en rĂ©alitĂ© application du vieux principe du « vider son sac » de la psychologie d’arriĂšre-cuisine, fait les gorges chaudes du macronisme et de la grande presse officielle affidĂ©e. Mais ces « gorges chaudes » ne sont pas des « gorges profondes »  Quelle merveille originale en effet pour Ă©touffer toutes vellĂ©itĂ©s de libertĂ© apparente aprĂšs le passage Ă  la moulinette programmĂ©e des avis recueillis.

Grand Debat National Gilets jaunes

Et toute la macronie avec la grande presse officielle de s’esbaudir du succĂšs sans prĂ©cĂ©dent d’une telle libertĂ© inouĂŻe d’expression ! SuccĂšs confirmĂ© par le sondage rĂ©pĂ©tĂ© inlassablement qui indique que 60 % des Français approuvent le principe de ce « Grand DĂ©bat ». Ite missa est.

La rĂ©alitĂ©, pour ĂȘtre toute autre, n’est jamais relevĂ©e par aucun membre des oppositions pas plus bien sĂ»r que par un journaliste qui serait objectif. RĂ©alitĂ© qui tient en trois points :

  • Les « contributions » sur internet consistent Ă  rĂ©pondre Ă  un questionnaire totalement orientĂ© avec QCM dirigĂ©, Ă  la suite de la lettre introductive de M. Macron qui trie et canalise les questions et les rĂ©ponses de maniĂšre trĂšs habile (c’est le principe marketing des consultations de consommateurs qui est appliquĂ©).

Ces contributions seraient au nombre d’1,8 million, chiffre que tous les commentateurs travestissent volontairement en faisant croire qu’1,8 million de contributions = 1,8 million de personnes. Faux ! Et tous les spĂ©cialistes ne cessent de le rappeler. Ce chiffre correspond Ă  environ 300 000 personnes. 300 000 personnes ont donc participé  sur 46 millions d’électeurs, c’est-Ă -dire que 0,65 % des Ă©lecteurs ont participé !

  • Il y aurait eu 10 000 rĂ©unions « citoyennes » en France. Avec en moyenne (cf le rapport du CEVIPOF passĂ© inaperçu tant ses analyses sont nĂ©gatives pour la macronie mĂ©diatique) 80 personnes par rĂ©union, cela fait environ 800 000 personnes qui ont participĂ©. 800 000 sur 46 millions d’électeurs, soit 1,74 % des Ă©lecteurs !
  • MĂȘme si l’on considĂšre au mieux que les « contributifs » sont diffĂ©rents des « participatifs », cela fait environ 1,1 million de Français qui se sont intĂ©ressĂ©s au Grand DĂ©bat au succĂšs si fantastique, soit 2,39 % du corps Ă©lectoral. Si 60 % des Français « approuvent » le Grand DĂ©bat, ils ne sont que 2,39 % au mieux (des Ă©lecteurs en outre) Ă  y avoir participĂ©.

Si c’est cela l’immense succĂšs annoncĂ©, que dire du candidat qui fait 2,39 % des voix aux Ă©lections sinon qu’il remporte un inestimable succĂšs foudroyant ? On se moque du monde !

Le rapport de Sciences Po-CEVIPOF a Ă©tĂ© discrĂštement Ă©cartĂ© Ă  peine publiĂ©. D’autant qu’il se montre trĂšs prudent sur les profils des participants qui appartiennent Ă  des catĂ©gories trĂšs ciblĂ©es (retraitĂ©s notamment) et non reprĂ©sentatives de la rĂ©alitĂ© du pays.

Le dĂ©fi aux mathĂ©matiques des commentaires macrono-mĂ©diatiques est atterrant, mais passe sans problĂšme pour LA vĂ©ritĂ© sur un Grand DĂ©bat National qui est en fait un Ă©chec cuisant dont on sait, en plus, que ceux qui le dĂ©pouillent vont, en effet
 le dĂ©pouiller, ou en tirer les conclusions qui les arrangent ! Il est plus que surprenant que les oppositions ne rappellent pas sans cesse cette rĂ©alitĂ©, sur la forme comme sur le fond, des chiffres de ce Grand DĂ©bat avortĂ©.

Mais cette nouvelle manipulation Ă©norme montre encore une fois la mĂ©thodologie de la macronie et toutes ses perversions outranciĂšres. Plus c’est gros, plus ça passe dit une formule familiĂšre.

Pour faire dans la nuance comme nos élites : Macron = échec aux Maths !

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Richard Dessens

Enseignant pendant plusieurs annĂ©es dans une Ă©cole prĂ©paratoire aux concours d’entrĂ©e aux IEP et Écoles de journalisme, Richard Dessens crĂ©e et dirige parallĂšlement une troupe de thĂ©Ăątre dans la rĂ©gion de Montpellier. Docteur en droit, DEA de philosophie et licenciĂ© en histoire, il est l’auteur d’ouvrages de philosophie et d’histoire des idĂ©es politiques, de relations internationale. Il a entres autres livres publiĂ© aux Ă©ditions Dualpha "Henri Rochefort ou la vĂ©ritable libertĂ© de la presse", "La dĂ©mocratie interdite" et "Histoire et formation de la pensĂ©e politique".

Articles similaires