C’est une prise de position qui risque de faire grincer des dents au Front National. La dĂ©putĂ©e de BĂ©ziers, Emmanuelle MĂ©nard, proche du parti de Marine Le Pen a, lors d’une prise de parole Ă  l’AssemblĂ©e Nationale ce lundi, pris la dĂ©fense du drapeau europĂ©en.

Emmanuelle Ménard : « Je suis européenne »

Ce lundi 27 novembre, les dĂ©putĂ©s Ă©taient appelĂ©s Ă  voter pour la promotion des symboles europĂ©ens et tout particuliĂšrement le drapeau europĂ©en. Cette rĂ©solution, proposĂ©e par le groupe La RĂ©publique En Marche (LREM), fait suite Ă  la tentative Ă©chouĂ©e de Jean-Luc MĂ©lenchon et des dĂ©putĂ©s de La France Insoumise (LFI) de faire remplacer le drapeau europĂ©en dans l’hĂ©micycle par celui de l’ONU.

Sans surprise, la résolution a été votée par les élus de la majorité présidentielle, les socialistes, le Modem et une partie des Républicains. Les Mélenchonistes, les communistes et le Front National ce sont, eux, opposés à cette résolution.

Bien qu’élue avec le soutien, entre autres, du Front National, Emmanuelle MĂ©nard a choisi de ne pas suivre la ligne du FN et d’encenser le drapeau europĂ©en. Dans un tweet, celle-ci a dĂ©claré : « Voir flotter aux cĂŽtĂ©s de notre drapeau tricolore, de mon drapeau tricolore, la banniĂšre europĂ©enne constitue un espoir, une ambition que je ne veux pas abandonner. »

Lors d’une intervention Ă  l’AssemblĂ©e Nationale, Emmanuelle MĂ©nard a dĂ©clarĂ© son amour pour l’Europe et les nations qui la composent tout en rejetant les « institutions bruxelloises ».

Le drapeau européen, un symbole chrétien

Source de polĂ©mique, le drapeau europĂ©en est, Ă  l’origine, celui du Conseil de l’Europe avant de devenir Ă©galement celui de l’Union EuropĂ©enne. AdoptĂ© en 1955, ce drapeau a Ă©tĂ© inspirĂ©, selon son crĂ©ateur, par la mĂ©daille miraculeuse de la vierge Marie avec sa couronne de douze Ă©toiles.

C’est d’ailleurs pour cette raison que Jean-Luc MĂ©lenchon et La France Insoumise souhaitent voir ce drapeau disparaĂźtre.

Article paru sur le site Lengadoc Info.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.