Ancien rĂ©dacteur Ă  L’Action Française, collaborateur Ă  SynthĂšse nationale, Ă  RĂ©flĂ©chir & Agir, Ă  EuroLibertĂ©s, Ă  ÉlĂ©ments, et chroniqueur hebdomadaire de l’émission « SynthĂšse », Aristide Leucate est aussi un auteur prolifique. À peine a-t-il publiĂ© chez PardĂšs un remarquable Carl Schmitt qu’il vient de sortir aux Ă©ditions Dualpha un Dictionnaire du Grand Épuisement français et europĂ©en (prĂ©face de Pierre Le Vigan, 2018, 393 p., 33 €).

Dictionnaire du Grand Épuisement français et europĂ©en, Aristide Leucate (Éd. Dualpha).

Dictionnaire du Grand Épuisement français et europĂ©en, Aristide Leucate (Éd. Dualpha).

Le recueil d’articles classĂ©s dans l’ordre alphabĂ©tique (malgrĂ© l’absence de termes commençant par les lettres K et Y) se veut comme le bilan d’un moment manquĂ©. Bien que rĂ©unissant des millions de personnes, La Manif pour Tous a montrĂ© ses limites politiques, tactiques et militantes, expliquant son Ă©chec final. « Nos compatriotes, Ă©crit-il, engoncĂ©s dans la dĂ©fense consumĂ©riste et Ă©goĂŻste de leurs acquis sociaux, Ă©prouvent, en dĂ©pit de belles mais sporadiques intentions performatives, de rĂ©elles difficultĂ©s Ă  s’affranchir des Ă©vangiles de la pensĂ©e unique, pour oser, enfin, monter sur les barricades et jeter loin les pavĂ©s (p. 21) ». L’exemple rĂ©cent des « Gilets jaunes » confirme l’analyse d’Aristide Leucate : le gouvernement recule devant la force populaire impĂ©tueuse. En prenant les cas d’Étienne Marcel, des VendĂ©ens et de la Commune, il s’interroge encore : « La corde de l’insurrection Ă©tait-elle trop courte ou le puits des audaces trop profond ? (p. 23) ». Il en dĂ©duit fort logiquement un « grand Ă©puisement » historique des peuples de France et d’Europe.

Certes, Aristide Leucate ne cache pas son royalisme maurrassien, ce qui ne l’empĂȘche pas d’aborder une actualitĂ© que n’aurait jamais pu imaginer le natif de Martigues. Ainsi traite-t-il du Qatar, de l’ubĂ©risation des rapports sociaux, de Macron, voire d’Élie Wiesel. Son farouche anti-rĂ©publicanisme, fort plaisant, lui permet de rappeler que « la France, Ă  travers une politique Ă©trangĂšre oscillant entre ingĂ©nuitĂ© universaliste et ignorance coupable, ouvre inconsidĂ©rĂ©ment ses bras Ă  un État qui a dĂ©libĂ©rĂ©ment fondĂ© sa stratĂ©gie de puissance sur un impĂ©rialisme financier dĂ©complexĂ© (p. 298) ».

MĂȘme si l’on ne partage pas son avis sur l’Europe, l’avenir de la Corse ou sur une hypothĂ©tique restauration monarchique, on le rejoint volontiers quand il pense que « la fonction prĂ©sidentielle, Ă©crit-il encore, a perdu en majestĂ© ce que ses titulaires ont progressivement engrangĂ© en banalitĂ© vulgaire. Avec l’élection de François Hollande, la RĂ©publique a dĂ©finitivement administrĂ© la preuve de son Ă©tat moribond. Il est dĂ©sormais accessible Ă  n’importe qui de briguer la charge suprĂȘme de l’État. En somme, pour paraphraser CĂ©line, l’ÉlysĂ©e serait devenu cet infini Ă  la portĂ©e des caniches (p. 305) ». Et c’était avant la victoire d’Emmanuel Macron, le sous-Jupiter de l’Hexagone !

Outre une qualitĂ© exigeante d’écriture, il faut lire ce Dictionnaire du Grand Épuisement français et europĂ©en parce qu’il pose le constat clinique sur le dĂ©clin avancĂ© de notre civilisation. Le Romain Symmaque a trouvĂ© son successeur, il s’appelle Aristide Leucate !

Bonjour chez vous !

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99