ValĂ©rie PĂ©cresse, prĂ©sidente de la rĂ©gion Île-de-France, se voit dĂ©jĂ  « en haut de l’affiche » avec son mouvement « Libres ! », lancĂ© ce week-end Ă  Argenteuil, bien dĂ©cidĂ©e Ă  occuper l’espace politique entre Laurent Wauquiez et les « constructifs ».Libres ! ValĂ©rie PĂ©cresse

La nature a certes horreur du vide, mais les ambitieuses bien nĂ©es Ă  Neuilly-sur-Seine et encore mieux mariĂ©e au prĂ©sident d’Alstom, font parfois sourire.

N’a-t-elle pas Ă©tĂ© un important soutien de François Fillon avant de soutenir Alain JuppĂ© lors de la joviale campagne des primaires de la droite ? Qu’à cela ne tienne, dame PĂ©cresse –joli minois et cheveux au vent – a des convictions, faute d’arguments : celle, intime, « que rien ne serait pire que de repartir comme avant (ou encore) de servir aux Français la saison 3 de “à droite toute !”, une sĂ©rie dont ils connaissent dĂ©jĂ  le scĂ©nario, dont ils anticiperont Ă  l’avance les pĂ©ripĂ©ties, une sĂ©rie vue et revue, avec des mots entendus, des rĂ©flexes stĂ©rĂ©otypĂ©s  »

La nouvelle passionaria d’une droite rĂ©publicaine encore sonnĂ©e de ses deux Ă©checs Ă©lectoraux successifs, a ainsi martelĂ© qu’il faut « rassembler toutes les sensibilitĂ©s de la droite et du centre
 » (« Vaste programme ! » aurait dit le gĂ©nĂ©ral De Gaulle) et, bien sĂ»r : « refuser toute porositĂ© avec le Front national » : en voilĂ  des idĂ©es-qu’elles-sont-neuves, n’est-ce pas ?

ValĂ©rie PĂ©cresse fait immanquablement songer Ă  Rantanplan, le cĂ©lĂšbre chien le plus bĂȘte de l’Ouest dont les tentatives pour sauter dans les bras d’un personnage se soldent inlassablement par des Ă©checs : « Zut, trop court »  « Zut, trop long » 

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

A propos de l'auteur

Philippe Randa

Directeur du site EuroLibertĂ©s. Ancien auditeur de l’Institut des Hautes Études de DĂ©fense Nationale, chroniqueur politique, Ă©diteur (Ă©ditions Dualpha, DĂ©terna et L'Æncre) et auteur de plus d’une centaine de livres. SociĂ©taire de l’émission « Bistrot LibertĂ© » sur TVLibertĂ©s, il co-anime avec Roland HĂ©lie l'Ă©mission « SynthĂšse » sur Radio LibertĂ©s tous les jeudi. Ses chroniques politiques sont publiĂ©es chaque annĂ©e en recueil sous le titre : « Chroniques barbares ».

Articles similaires