Les candidats à la présidentielle ne manquent pas de stratégie d’enfumage, mais auront-ils suffisamment d’ambition pour défendre la cause animale ?

Le 7 mars dernier, des tueurs se sont introduits dans le zoo de Thoiry pour abattre un jeune rhinocéros de 5 ans pour lui voler 51 000 € de corne qui serviront à des consommateurs du sexe ou de l’objet touristique. Interdit en France depuis mi-août 2016, le commerce de l’ivoire est toujours autorisé en Europe. Apparemment, les braconniers du zoo de Thoiry étaient au courant ! Il va sans dire que nos animaux en captivité vont devoir vivre dès à présent avec une garde rapprochée !

Quelques semaines auparavant, nous entendions la ministre Royal autoriser la chasse aux oies après la fermeture officielle. Ségolène, c’est la politique au gré des lobbies !

Nous avons entendu le candidat Mélenchon clamer son désarroi face à l’animal que nous avons transformé en chose et s’ériger contre l’élevage industriel intensif, les protéines animales, la maltraitance et la souffrance des animaux.

Dernièrement, c’était au tour de la candidate Marine le Pen de nous faire part de son programme pour la protection et le bien-être des animaux. Elle affirmait vouloir faire cesser l’expérimentation animale dans les laboratoires car, disait-elle il est possible aujourd’hui d’avoir recours à d’autres pratiques. Elle souhaite renforcer les contrôles vétérinaires dans les abattoirs, faire cesser l’abattage rituel et obliger à l’étourdissement avant la mise à mort des animaux, à limiter les transports qui génèrent de la souffrance en créant des abattoirs de proximité.

On attend toujours le candidat Fillon sur le sujet. Quid du programme ?

Quand à Macron, venu de la garde hollandiste, il est le candidat des lobbies pharmaceutiques qui tuent des millions d’animaux pour une course mondialisée aux médicaments. Il est le candidat des financiers qui nous abreuveront toujours plus de malbouffe industrielle avec des animaux maltraités, abattus cruellement pour le « all halal » des lobbies agroalimentaires qui réunissent des adeptes de l’abattage rituel.

Amis des animaux, fuyez le vote Macron !

Candidat lève-toi, de nombreux électeurs t’attendent sur un programme ambitieux pas sur ton faciès !

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertés n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontés aussi dévouées soient elles… Sa promotion, son développement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nécessitent une équipe de collaborateurs compétents et disponibles et donc des ressources financières, même si EuroLibertés n’a pas de vocation commerciale… C’est pourquoi, je lance un appel à nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prêts à nous aider ; il faut dire qu’ils sont très sollicités par les medias institutionnels… et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertés et eux, c’est assez incompatible !… En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.