Incontestablement, ça s’affole dans les mĂ©dias mainstream
 Le Monde s’alarme que « d’Éric Zemmour Ă  Ludovine de La RochĂšre en passant par EugĂ©nie BastiĂ©, Charlotte d’Ornellas ou encore Patrick Buisson
 la droite conservatrice sature le terrain mĂ©diatique en ce dĂ©but d’automne ».

Manque dans cette liste noire un nom : Michel Onfray
 qu’on aurait pourtant cru intouchable : n’avait-il pas fondĂ© l’UniversitĂ© populaire de Caen en 2002 en rĂ©action Ă  l’arrivĂ©e de Jean-Marie Le Pen au deuxiĂšme tour de l’élection prĂ©sidentielle ? Ne maintient-il pas Ă  longueur d’antenne – et jusqu’à prĂ©sent en tout cas, ses apparitions tĂ©lĂ©visĂ©es et ses prises de paroles sont rĂ©guliĂšres – qu’il est un homme de gauche ? Oui, mais
 une « figure de la gauche devenue au fil des annĂ©es volontiers politiquement incorrect » (dixit Alexis Feetchak dans Le Figaro).

Michel Onfray.

Michel Onfray.

Depuis 2010, quand il dynamita « l’affabulation freudienne » dans son livre Le crĂ©puscule d’une idole (Grasset), il n’a en effet cessĂ© de s’insurger contre « tous ceux qui mettent en pĂ©ril la libertĂ© de conscience, de pensĂ©e et d’expression ».

Ça fait du monde, en effet
 et pas du beau monde !

Ainsi, France culture vient de dĂ©cider de ne plus retransmettre, chaque Ă©tĂ©, ses cours donnĂ©s de l’UniversitĂ© populaire de Caen. Manque d’audience ? Que non, puisqu’à le croire, « prĂšs d’un million de podcasts Ă©taient tĂ©lĂ©chargĂ©s » 

Évidemment, la chaĂźne publique dĂ©ment toute pression politique et affirme mĂȘme vouloir davantage de pluralisme
 contre les gĂȘneurs de la pensĂ©e unique, Ă  l’évidence !

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Philippe Randa

Directeur du site EuroLibertĂ©s. Ancien auditeur de l’Institut des Hautes Études de DĂ©fense Nationale, chroniqueur politique, Ă©diteur (Ă©ditions Dualpha, DĂ©terna et L'Æncre) et auteur de plus d’une centaine de livres. SociĂ©taire de l’émission « Bistrot LibertĂ© » sur TVLibertĂ©s, il co-anime avec Roland HĂ©lie l'Ă©mission « SynthĂšse » sur Radio LibertĂ©s tous les jeudi. Ses chroniques politiques sont publiĂ©es chaque annĂ©e en recueil sous le titre : « Chroniques barbares ».

Articles similaires