Lettre à Monseigneur Patrick Le Gal, directeur des Ɠuvres Pontificales, Lyon

Monseigneur,

J’ai bien reçu votre circulaire demandant de l’aide pour les Ɠuvres pontificales, mais sans aucunement vous mettre en cause, je doute de leur destination. Il m’apparaĂźt en effet que Sa SaintetĂ© le Pape François, exerce surtout sa charitĂ© envers des hommes qui fuient le combat pour la dĂ©fense de leur patrie, laissant Ă  nos soldats le soin de se faire tuer Ă  leur place. Pourtant, le Livre de Job exprime bien qu’« Il est une guerre ordonnĂ©e aux Mortels sur cette terre », et jusqu’ici l’Église, avec Saint Thomas en tĂȘte, avait justifiĂ© ce qu’était une guerre juste.

Funerailles de l'ayatollah Khomeini.

Funerailles de l’ayatollah Khomeini.

Je crois que la guerre contre les Coraniques Ă©gorgeurs est une guerre juste.

Certes, Sa SaintetĂ© le Pape François, dont le nom rappelle fĂącheusement un roi de France qui s’allia avec les Turcs contre d’autres chrĂ©tiens, a vu dans le Coran un livre de paix et d’amour, comme la plupart de nos chenapans tricolores.

Mais l’ayatollah Khomeiny, qui connaissait encore mieux le Coran que notre Pape, en avait dĂ©duit que « la joie la plus pure est de tuer ou d’ĂȘtre tuĂ© pour Allah. »

Je n’arrive pas Ă  voir la relation avec le « Sermon sur la Montagne » de Notre Seigneur


À l’heure oĂč l’Église en AlgĂ©rie dĂ©clare se refuser Ă  convertir par respect pour les Coraniques, je doute que nous soyons dans l’ordre missionnaire que nous a donnĂ© JĂ©sus-Christ d’aller baptiser dans toutes les nations.

En sus, invalide de guerre, et appartenant Ă  cette fraction paysanne que l’on a fait vivre avec moins de la moitiĂ© du SMIC, j’ai appris la dimension d’une Prudence que l’Église semble avoir oubliĂ©e, et je me demande si la prophĂ©tie de Notre Dame Ă  la Salette, suivant laquelle Rome deviendrait le siĂšge de l’AntĂ©christ, n’est pas en train de s’accomplir.

Au temps oĂč je me battais en Indochine contre une idĂ©ologie que l’Église du temps jadis avait dĂ©clarĂ©e « intĂ©gralement perverse », j’avais dĂ» constater qu’une organisation dite « caritative » fournissait des vĂ©los Ă  ses soldats afin d’aider Ă  leur victoire, et par lĂ , Ă  l’établissement de ses camps de la mort, oĂč la mortalitĂ© de mes frĂšres d’armes serait deux fois plus importante que celle d’Auschwitz.

L’organisation « caritative » CCFD fit un procĂšs en diffamation contre Le Figaro
 et elle le perdit, Ă©vĂȘques en tĂȘte !

J’ai donc quelques raisons de douter de la bonne destination des Ɠuvres pontificales qui pourraient, d’une façon ou d’une autre alimenter les Ɠuvres du djihad coranique. Et je m’abstiendrai donc d’en soutenir un projet qu’en raison de la politique papale, je juge suspect.

Mais, bien sĂ»r ! Cela m’incitera Ă  mieux prier pour la barque de Pierre qui me paraĂźt prendre eau de toute part, et pour vous-mĂȘme, Monseigneur, afin que votre foi ne dĂ©faille point.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.