L’avis de Jean-François TouzĂ©
Jean-François Touzé, Délégué général du Parti de la France, est également le rédacteur en chef de la revue "Confrontations".

Jean-François TouzĂ©, DĂ©lĂ©guĂ© gĂ©nĂ©ral du Parti de la France, est Ă©galement le rĂ©dacteur en chef de la revue « Confrontations ». 

 

Dans deux mois, dans trois mois ou plus, lorsque s’Ă©teindra l’Ă©pidĂ©mie, lorsque nos morts seront enterrĂ©s, viendra le temps des comptes et celui du devoir de reconstruction.
Les comptes… Les responsabilitĂ©s d’Emmanuel Macron et de son gouvernement sont lourdes, eux qui, par nonchalance autant que par idĂ©ologie, ont hĂ©sitĂ©, atermoyĂ©, oscillĂ©, ne mettant pas Ă  profit les quelques semaines qui ont suivi le dĂ©clenchement de la maladie en Chine pour anticiper sa diffusion afin de produire les quantitĂ©s de masques, de gel et de gants nĂ©cessaires, et se refusant Ă  prendre les mesures d’autoritĂ© qui s’imposaient en termes de fermeture de frontiĂšres et de confinement, ou les prenant Ă  contre temps sans donner aux forces de sĂ©curitĂ© les moyens de leur application. Les sanctions devront tomber.
Il serait pourtant sans effet de se contenter de mettre en cause le pouvoir actuel.
Les responsables sont ceux — tous ceux — qui, Ă  un titre ou Ă  un autre — politique, Ă©conomique, social, mĂ©diatique — ont participĂ© depuis des dĂ©cennies Ă  l’effondrement de la France. Tous ceux qui ont fait de notre Nation un pays du tiers-monde, sapant ses valeurs, altĂ©rant son identitĂ©, dĂ©truisant son industrie, dĂ©faisant les liens sociaux, ruinant ses services publics, rĂ©duisant, marginalisant et appauvrissant son armĂ©e, et livrant des pans entiers de notre territoire Ă  la racaille issue de l’immigration par une casbahisation accĂ©lĂ©rĂ©e de nos quartiers.
Mais si l’ensemble du SystĂšme n’est pas remis en cause, aucune commission d’enquĂȘte, aucune traduction devant les cours compĂ©tentes pour juger tel ou tel membre de l’ExĂ©cutif actuel ou passĂ© ne sera utile.
Surtout, aucune reconstruction ne sera possible. Tout recommencera comme avant. Avec des moyens encore plus affaiblis. Et une fiscalitĂ© encore alourdie, car le rĂ©gime n’hĂ©sitera pas Ă  faire payer aux Français le prix de sa criminelle dĂ©faillance.
Le salut public exige une renationalisation de l’ensemble de la France. Renationalisation morale, Ă©conomique, sociale, identitaire et sĂ©curitaire.
Pas de reconstruction de nos services de santĂ©, pas de victoire sur la terrible crise sociale qui se dessine, pas de redressement Ă©conomique, pas de retour Ă  la cohĂ©sion française, pas de rĂ©novation du domaine public, pas de relocalisation industrielle, pas de retour de l’autoritĂ© rĂ©galienne, pas de reconquĂȘte des citĂ©s, tant que la voie nationaliste ne sera pas appliquĂ©e.
Les responsables de l’effondrement français devront ĂȘtre punis. Mais le rĂ©gime, lui, devra disparaĂźtre.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99