InterrogĂ© sur la radio anglaise LBC, l’ancien stratĂšge de Donald Trump Steve Bannon a apportĂ© son soutien au journaliste Tommy Robinson, emprisonnĂ© depuis plus d’un mois.

Steve Bannon.

Steve Bannon.

Steve Bannon demande sa libération

En aoĂ»t 2016, Steve Bannon fut le directeur exĂ©cutif de la campagne prĂ©sidentielle de Donald Trump. Une fois l’élection passĂ©e (et gagnĂ©e), il sera nommĂ© au poste de conseiller stratĂ©gique du prĂ©sident des États-Unis. Avant d’ĂȘtre dĂ©mis de ses fonctions le 18 aoĂ»t 2017.

InterviewĂ© le 15 juillet sur la radio britannique LBC, Steve Bannon n’a pas hĂ©sitĂ© Ă  Ă©voquer le cas de Tommy Robinson, ancien fondateur et leader de l’English Defense League devenu depuis journaliste d’investigation.

Pour rappel, ce dernier a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© vendredi 25 mai, accusĂ© de trouble Ă  l’ordre public alors qu’il filmait en dehors d’un tribunal. Le jeune homme de 35 ans se trouvait devant le tribunal de Leeds et avait commencĂ© Ă  diffuser en direct sur sa page Facebook en marge d’une affaire dans laquelle un gang de prĂ©dateurs sexuels pakistanais était jugĂ©.

Tandis que Tommy Robinson est depuis lors emprisonnĂ© pour 13 mois dans une indiffĂ©rence quasi gĂ©nĂ©rale en Europe occidentale, Steve Bannon a pris publiquement sa dĂ©fense. Affirmant que Tommy Robinson ne devait pas ĂȘtre un « mauvais garçon », l’ancien conseiller de Donald Trump a insistĂ© sur le fait qu’il devait « ĂȘtre libĂ©rĂ© de prison ».

« La loi est trÚs restrictive »

Alors que Theo Usherwood, le journaliste de LBC qui l’interrogeait, lui fit remarquer que Tommy Robinson avait « enfreint la loi », Steve Bannon a rĂ©torqué : « Beaucoup de gens diraient que la loi est trĂšs restrictive. »

Par ailleurs, l’ancien leader de la formation politique UKIP et fervent partisan du Brexit Nigel Farage Ă©tait aussi prĂ©sent lors de cette Ă©mission. Devenu prĂ©sentateur entre temps, il s’est, quant Ă  lui, gardĂ© de soutenir Robinson en prĂ©cisant : « Je pense aussi que Tommy a enfreint la loi. »

Robinson, « l’épine dorsale de ce pays ! »

Une fois l’interview terminĂ©e, d’autres Ă©changes ont alors lieu en « off » entre Theo Usherwood et Steve Bannon. C’est en tout cas ce qu’a affirmĂ© l’employĂ© de la LBC sur Twitter.

Steve Bannon lui aurait ainsi assĂ©né : « Va te faire foutre. Ne me dis pas que tu m’appelles. Putain d’élite libĂ©rale. Tommy Robinson est l’épine dorsale de ce pays ».

Au cours de cet entretien radiophonique, Steve Bannon a Ă©galement dit aux auditeurs qu’ils allaient devoir se battre pour reprendre leur pays. Lorsqu’on lui a demandĂ© s’il s’agissait d’un appel aux armes, il a rĂ©pondu : « Absolument » 

Article paru sur le site Breizh-Info.bzh.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99