(L’OJIM a) dĂ©jĂ  parlĂ© du meurtre du journaliste slovaque JĂĄn Kuciak en 2018 ainsi que de l’inculpation d’un oligarque local et des risques d’exploitation politique Ă  partir de l’affaire (cliquez ici).

Exploitation politique

Comme nous vous le disions le 5 mai 2018, l’assassinat de Kuciak a provoquĂ© des changements politiques en Slovaquie, largement exploitĂ©s par les rĂ©seaux Soros. Ainsi, le premier ministre Robert Fico (social dĂ©mocrate hostile Ă  l’immigration) a t’il dĂ©missionné :

« La pression des ONG et des mĂ©dias d’opposition ainsi que les soupçons lĂ©gitimes portant sur certaines personnalitĂ©s proches du gouvernement poussent Robert Fico Ă  dĂ©missionner, donnant satisfaction aux manifestants ; mais son retrait n’est que stratĂ©gique, ayant exigĂ© en Ă©change de sa dĂ©mission que la coalition Ă©tablie aux Ă©lections de 2016 reste en place. En tant que prĂ©sident du principal parti de la coalition il nomme le futur Premier ministre. C’est ainsi que Peter Pellegrini, un de ses lieutenants (malgrĂ© son nom, il n’est pas italien), est devenu aprĂšs sa dĂ©mission le nouveau Premier ministre slovaque, pendant que Robert Fico, Ă  l’instar de Liviu Dragnea en Roumanie et de JarosƂaw KaczyƄski en Pologne, dirige le pays dans l’ombre, selon les commentateurs politiques. »

Le 16 mars 2019, la candidate libĂ©rale Zuzana Caputova (Slovaquie progressiste) est arrivĂ©e en tĂȘte de l’élection prĂ©sidentielle devant le candidat du parti (Smer-SD) au pouvoir. Avec 40% des voix elle a de bonnes chances d’ĂȘtre Ă©lue le 30 mars. Favorable au mariage gay, Ă  l’avortement et plutĂŽt rĂ©servĂ©e sur le plan de l’immigration, sa victoire ravirait Bruxelles. MĂȘme si sa fonction est largement honorifique.

Amendement dangereux du droit de réponse

La profession en Slovaquie est rĂ©gie par un code de la presse assez prĂ©cis. Comme en France le droit de rĂ©ponse est de mise en cas d’informations fausses, diffamatoires, mensongĂšres ou avec intention de nuire. Un amendement non encore votĂ© induirait un droit de rĂ©ponse obligatoire y compris si les faits sont corroborĂ©s et vĂ©rifiĂ©s. Pire, ce droit de rĂ©ponse pourrait s’appliquer aux Ă©ditoriaux et aux articles d’opinion. Le risque est d’entraĂźner une cascade sans fin de droits de rĂ©ponse : un article entraine un droit de rĂ©ponse qui en entraine un deuxiĂšme qui en provoque un troisiĂšme etc.

Un Ă©largissement du droit de rĂ©ponse est sans doute souhaitable en Slovaquie, un pays oĂč les mĂ©dias du monde libĂ©ral libertaire pourraient ĂȘtre soupçonnĂ©s d’abus de position dominante. Mais sa trop grande extension serait prĂ©judiciable Ă  toute une profession.

 Article paru sur le site de l’OJIM.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99