Il y a comme cela des chiffres rarement citĂ©s. Voire pas du tout mĂ©diatiquement. Et qui pourtant ne sont pas insignifiants, tel celui des victimes de la « guerre des cartels » au Mexique : 23 000 morts pour la seule annĂ©e 2016. Cette guerre est mĂȘme considĂ©rĂ©e par le trĂšs sĂ©rieux Institut international d’études stratĂ©giques (IISS) comme le deuxiĂšme conflit le plus meurtrier en cours.

Ainsi, Le Monde nous rapporte que « la guerre en Syrie, qui a causé la mort de 50 000 personnes en 2016 est celle qui fait le plus de victimes, mais le conflit « à bas bruit » au Mexique vient juste aprÚs dans ce sinistre palmarÚs  avec 23 000 morts ; il surpasse, par le nombre de personnes tuées, les guerres en Irak (17 000 morts) et en Afghanistan (16 000 victimes). »

Et d’ajouter : « Enfin d’autres pays d’AmĂ©rique latine comme le Salvador, le Honduras et le Guatemala suivent, pour peu qu’on les regroupe (16 000 morts). »

Comparaison n’est pas raison, certes, mais que penser d’un tel silence mĂ©diatique alors que le moindre tweet de Donald Trump, chaque match de football, mĂȘme de troisiĂšme catĂ©gorie ou l’annuel concours de l’Eurovision sont immĂ©diatement commentĂ©s d’un bout de la planĂšte Ă  l’autre ?

Les mĂ©dias « Grand public » craindraient-ils des reprĂ©sailles de ces puissances mafieuses pour taire leurs sanglantes activitĂ©s Ă  leurs opinions publiques respectives
 pour lesquelles ces mĂȘmes mĂ©dias exigent sans cesse un « droit Ă  l’information » ?

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

A propos de l'auteur

Philippe Randa

Directeur du site EuroLibertĂ©s. Ancien auditeur de l’Institut des Hautes Études de DĂ©fense Nationale, chroniqueur politique, Ă©diteur (Ă©ditions Dualpha, DĂ©terna et L'Æncre) et auteur de plus d’une centaine de livres. SociĂ©taire de l’émission « Bistrot LibertĂ© » sur TVLibertĂ©s, il co-anime avec Roland HĂ©lie l'Ă©mission « SynthĂšse » sur Radio LibertĂ©s tous les jeudi. Ses chroniques politiques sont publiĂ©es chaque annĂ©e en recueil sous le titre : « Chroniques barbares ».

Articles similaires