S’excuser pour un crime qui n’est pas un crime et qu’on n’a pas commis auprùs de quelqu’un qui ne l’a pas subi, voilà un non-sens.

Et pourtant, c’est devenu la marque de commerce du Premier ministre canadien Justin Trudeau qui a fait de la repentance un art se rapprochant de la tragicomĂ©die.

Il n’est au Pouvoir que depuis 2015, et pourtant, il est parvenu à s’excuser plus que n’importe quel autre Premier ministre de notre histoire.

En mai 2016, il s’excusait officiellement auprĂšs des Indiens pour avoir refusĂ© l’entrĂ©e au pays de quelques centaines de Sikhs arrivĂ©s au Canada Ă  bord du Komagata Maru en 1914. Puis, en juillet 2017, il prĂ©sentait des excuses au terroriste Omar Khadr, excuses accompagnĂ©es d’un chĂšque de 10 millions de dollars, pour l’avoir laissĂ© croupir Ă  Guantanamo aprĂšs que ce dernier ait Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© par les forces amĂ©ricaines. Nonobstant le fait qu’il ait tuĂ© un soldat amĂ©ricain, Trudeau considĂ©rait que le Canada avait failli Ă  son devoir de le protĂ©ger.

Ensuite, il y eut les excuses officielles pour les anciens Ă©lĂšves des pensionnats indiens de Terre-Neuve, qu’on voulait Ă©duquer, christianiser et occidentaliser. Puis il y eut les excuses larmoyantes – littĂ©ralement – offertes aux homosexuels, transgenres et autres pour les discriminations passĂ©es dont ils auraient Ă©tĂ© victimes. Et aujourd’hui le cirque continue, Trudeau a annoncĂ© qu’il allait offrir officiellement ses excuses Ă  la communautĂ© juive pour avoir refusĂ© 907 rĂ©fugiĂ©s juifs allemands en 1939, alors que personne ne savait ce qui se passait rĂ©ellement en Allemagne.

Toujours fier d’ĂȘtre honteux, Trudeau a ainsi dĂ©claré : « Lorsque le Canada a refusĂ© l’asile aux 907 Allemands juifs Ă  bord du MS Saint Louis, nous avons laissĂ© tomber non seulement ces passagers, mais aussi leurs descendants et leur communautĂ©. La prĂ©sentation d’excuses Ă  la Chambre des communes ne rĂ©Ă©crira pas ce chapitre honteux de notre histoire. Ces excuses ne pourront pas ramener ceux dont la vie a Ă©tĂ© volĂ©e, ni rĂ©parer les vies brisĂ©es par cette tragĂ©die. Cependant, nous avons la responsabilitĂ© commune de reconnaĂźtre cette rĂ©alitĂ© difficile, d’en tirer des leçons, et de continuer Ă  nous dresser contre l’antisĂ©mitisme tous les jours. C’est ainsi que nous donnerons un sens au vƓu solennel : “Plus jamais”. Je suis impatient de prĂ©senter ces excuses Ă  la Chambre des communes ».

Ces nouvelles excuses s’imbriquent dans la vision de l’histoire qu’impose Trudeau depuis son accession au Pouvoir. Pour lui, les peuples europĂ©ens sont toujours coupables, les minoritĂ©s toujours victimes. C’est une vision manichĂ©enne essentiellement marxiste, seulement les classes dominante et dominĂ©e ne sont pas Ă©conomiques, mais ethniques. Les statues des hĂ©ros qui ont fait du Canada ce qu’il est, sont dĂ©boulonnĂ©es et les minoritĂ©s ethniques Ă©rigĂ©es comme des martyrs de la mĂ©chancetĂ© intrinsĂšque des EuropĂ©ens.

Jauger le passĂ© en fonction des valeurs actuellement dominantes est le propre des totalitarismes qui souhaitent, Ă  leur façon, rĂ©Ă©crire le passĂ© pour justifier les politiques prĂ©sentes comme l’ouverture des frontiĂšres Ă  l’immigration de masse.

Ces excuses sont toujours Ă  sens unique et jamais Trudeau n’exigera des excuses pour les barbaries commises par les AmĂ©rindiens envers les fermiers de Nouvelle-France et les missionnaires catholiques. De mĂȘme, bien que son pĂšre ait jugĂ© en d’autres temps qu’il s’agissait d’une vĂ©ritable injustice, on peut douter qu’il offre ses excuses aux nationalistes canadiens comme Adrien Arcand ou aux pacifistes comme Camilien Houde qui croupirent durant des annĂ©es pendant la Seconde Guerre mondiale dans des camps de concentration canadiens sans avoir jamais Ă©tĂ© jugĂ©s et condamnĂ©s.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

RĂ©mi Tremblay

RĂ©mi Tremblay, Ă©diteur du Harfang, porte-parole de la FĂ©dĂ©ration des QuĂ©bĂ©cois de souche, collaborateur Ă  plusieurs journaux (PrĂ©sent, Livr’Arbitres, Council of Euro-Canadians et Alternative Right) ; il a dĂ©jĂ  publiĂ© le livre "Les Acadiens : du Grand DĂ©rangement au Grand Remplacement" et "Le Canada français, de Jacques Cartier au gĂ©nocide tranquille" (avec Jean-Claude Rolinat) aux Ă©ditions Dualpha. Il est le correspondant d'EuroLibertĂ©s au Canada.

Articles similaires