Italie. Le gouvernement italien a négocié avec le plus gros trafiquant libyen de migrants, Ahmed Al-Dabbashi installé à Sabratha, cité côtière de la Tripolitaine (ouest) devenue la principale plate-forme de départs de migrants vers Lampedusa. Depuis, on assiste à un très net ralentissement du trafic. Les navires des ONG ont déserté la zone.

Selon le Corriere della Sera du 9 septembre, des responsables de la police libyenne ont affirmĂ© que « l’Oncle » a eu des contacts avec des responsables italiens avant de recevoir 5 millions de dollars pour bloquer les dĂ©parts de bateaux.

Allemagne. « Je le dis clairement : tout citoyen turc peut venir chez nous », a dĂ©clarĂ© Angela Merkel, dimanche 10 septembre, lors d’une rĂ©union Ă©lectorale Ă  DelbrĂŒck (RhĂ©nanie-du-Nord-Westphalie).

 

NorvÚge. Victoire de la majorité sortante composée de conservateurs et de populistes (FrP) et soutenue au Parlement par les libéraux et les chrétiens-démocrates. Et grande déconvenue des travaillistes qui enregistrent leur pire résultat depuis 2001 (24,3 %)

La premiĂšre ministre, Erna Solberg, et son alliĂ©e du FrP, la ministre des finances, Siv Jensen, ont ainsi fait campagne sur leur habiletĂ© Ă  diriger le gouvernement pendant les deux pires crises traversĂ©es par le pays depuis la Seconde Guerre mondiale : un durcissement de la politique d’immigration et le choc pĂ©trolier.

Erna Solberg.

Erna Solberg.

Hollande. Les Pays-Bas ont dĂ©chu quatre jihadistes de la nationalitĂ© nĂ©erlandaise aprĂšs l’entrĂ©e en vigueur d’une nouvelle loi antiterroriste, a annoncĂ© le ministre de la SĂ©curitĂ© et de la Justice. « Ces quatre personnes ont Ă©tĂ© dĂ©clarĂ©es comme Ă©trangers indĂ©sirables
 Ils ne peuvent donc plus se rendre aux Pays-Bas ou circuler dans l’espace Schengen lĂ©galement. »

Russie. Vladimir Poutine s’est dit favorable Ă  un dĂ©ploiement d’une force de l’ONU pour protĂ©ger les observateurs de l’OSCE dans tout l’est rebelle de l’Ukraine et plus seulement sur la ligne de dĂ©marcation comme suggĂ©rĂ© auparavant.

Le 14 septembre ont dĂ©butĂ© de vastes manƓuvres militaires conjointes avec la BiĂ©lorussie, rĂ©pondant au nom de code de Zapad-2017 le long de la frontiĂšre avec la Lituanie et la Pologne et comprenant 12 700 soldats. Une rĂ©ponse aux manƓuvres de l’OTAN dans la mĂȘme zone.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.