L’OTAN est en train de procĂ©der Ă  des mouvements de troupes et de matĂ©riel massifs dans le sud-est de l’Europe en vue d’un exercice qui comptera parmi les plus importants de l’annĂ©e 2017.

PrĂšs de 4 000 hommes et environ 500 vĂ©hicules militaires ont Ă©tĂ© transportĂ©s par voie aĂ©rienne depuis des bases situĂ©es en Grande-Bretagne, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Espagne, en Pologne, en NorvĂšge et en Albanie jusqu’Ă  la ville de Cincu en Roumanie. Cet important mouvement a pour objectif la rĂ©alisation de l’opĂ©ration Noble Jump 17, un exercice qui dĂ©butera le 8 juin prochain dans la rĂ©gion, mais Ă©galement en GrĂšce et en Bulgarie, comme le rapporte le quotidien roumain Curierul National.

«L’exercice a pour but de dĂ©montrer la capacitĂ© et la promptitude de l’OTAN Ă  se mobiliser et revĂȘt un caractĂšre essentiel pour nos objectifs dĂ©fensifs et dissuasifs», a commentĂ© au Sofia Globe le major-gĂ©nĂ©ral Ian Cave, qui dirige l’opĂ©ration. Ce dernier insiste Ă©galement sur la fonction «rassurante» de cette opĂ©ration pour les membres de l’organisation, et plus prĂ©cisĂ©ment pour «leurs populations».

L’OTAN multiplie les exercices et les manƓuvres militaires en Europe depuis le dĂ©clenchement de la crise crimĂ©enne. Des unitĂ©s ont ainsi Ă©té dĂ©ployĂ©es en Estonie, en Lettonie, ou encore en Lituanie, avec pour objectif affichĂ© de «dissuader des actions offensives russes». Le 13 avril, l’OTAN a dĂ©ployĂ© des troupes multinationales en Pologne, dans le cadre du renforcement du flanc oriental de l’Alliance atlantique face Ă  la supposĂ©e menace russe.

De son cĂŽtĂ©, le Kremlin a critiquĂ© Ă  nombreuses reprises ce renforcement de la prĂ©sence de l’OTAN dans l’est de l’Europe, le qualifiant de menace pour sa sĂ©curitĂ© nationale. «Les bases de l’OTAN progressent vers nos frontiĂšres occidentales, les infrastructures progressent, les incidents s’accumulent, et que devons-nous faire, rester inactifs ?», s’est interrogĂ© Vladimir Poutine lors d’une confĂ©rence de presse le 1er juin. En fĂ©vrier dernier, le vice-ministre russe des Affaires Ă©trangĂšres AlexeĂŻ Mechkov avait estimĂ© que les mesures de l’Alliance augmentaient considĂ©rablement le risque d’incidents entre celle-ci et les forces russes.

Article paru sur le site LesObservateurs.ch.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.