Au dĂ©but du mois passĂ©, le prĂ©sident de l’AssemblĂ©e nationale a Ă©tĂ© vivement critiquĂ© pour avoir reçu son homologue ukrainien Andry Parouby, fondateur du Parti social-nationaliste d’Ukraine, mouvement estampillĂ© nĂ©onazi et antisĂ©mite, renommĂ© Svoboda (libertĂ© en français) en 2004. D’autant plus que les dĂ©fenseurs des droits de l’homme s’inquiĂštent depuis longtemps dĂ©jĂ  de la passivitĂ© des autoritĂ©s de Kiev face Ă  la multiplication des attaques perpĂ©trĂ©es par des organisations d’extrĂȘme droite en Ukraine.

Sur fond de dĂ©sordre post-rĂ©volutionnaire et de guerre dans l’est du pays, l’influence du mouvement nationaliste radical s’accroĂźt en Ukraine. Des activistes s’attaquent aux Ă©glises, aux minoritĂ©s nationales et sexuelles. Malheureusement, la plupart de leurs actions, dont certaines sont encouragĂ©es par les autoritĂ©s, restent impunies. MalgrĂ© l’apparence dĂ©mocratique, la « rĂ©volution de la dignité » a abouti Ă  une corruption Ă©hontĂ©e, Ă  un nationalisme militant et au dĂ©clin des libertĂ©s.

Un tel Ă©tat de choses est dĂ» Ă  la faiblesse du gouvernement et Ă  sa crainte de perdre le Pouvoir. Les Ă©vĂ©nements tragiques de 2014 ont Ă©tĂ© marquĂ©s par des violences commises par des groupes nationalistes tels que Pravy Sector, Svoboda et d’autres. Par ailleurs, certains des leaders se sont ensuite retrouvĂ©s au gouvernement, comme c’était le cas de Monsieur Parouby.

Le rĂ©gime de Kiev ferme toujours les yeux face aux activitĂ©s violentes des radicaux et Ă  leur croissance dans la sociĂ©tĂ© ukrainienne car il espĂšre exploiter ces forces pour arriver Ă  ses fins lors d’une campagne Ă©lectorale. Les fonctionnaires sont prĂȘts Ă  tout pour se remettre Ă  flot alors que le pays plonge dans l’extrĂ©misme. Mais les autoritĂ©s ukrainiennes ne sont pas capables de voir les consĂ©quences de leurs actions ou de leur passivitĂ© alors que cela risque de tourner en tragĂ©die pour eux et pour tout le pays.

Dans ce contexte, il est important que la communautĂ© internationale porte une attention particuliĂšre Ă  ce problĂšme. Les activistes et les dĂ©fenseurs des droits de l’homme peuvent unir leurs efforts pour dĂ©noncer et lutter contre le nationalisme extrĂ©miste et toute sorte de discrimination au plus haut niveau. Les institutions europĂ©ennes, elles aussi, peuvent contribuer et geler leur aide financiĂšre Ă  Kiev jusqu’à ce que les extrĂ©mistes soient neutralisĂ©s.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99