Un arrĂȘt de la Cour de justice de l’Union EuropĂ©enne du 7 novembre 2013 reconnaĂźt l’homosexualitĂ© comme Ă©tant un motif valable pour obtenir le droit d’asile. Depuis, les demandes ont explosĂ© et les clandestins semblent s’en servir comme prĂ©texte.

Car l’homosexualitĂ© est une condition sine qua none qui a permis Ă  plusieurs milliers d’étrangers d’entrer sur le territoire europĂ©en. L’Ofpra, l’office français de protection des rĂ©fugiĂ©s et apatrides a profitĂ© de la journĂ©e mondiale contre l’homophobie pour s’auto congratuler quant Ă  son implication.

Et l’Ofpra a du boulot car depuis cet arrĂȘt, les demandes de ce type se sont multipliĂ©es. 85 726 demandes d’asile ont Ă©tĂ© Ă©tudiĂ©es en 2016 pour des rĂ©fugiĂ©s venant de 133 pays. Et surprise
 le motif de l’orientation sexuelle concerne un nombre Ă©levĂ© des demandes.

Pas Ă©tonnant lorsque l’on sait qu’aucune vĂ©rification n’est possible. En effet, le test de phallomĂ©trie, qui consiste Ă  analyser les rĂ©actions physiques des candidats devant un film pornographique, et la preuve matĂ©rielle, vidĂ©o ou photo, de leur activitĂ© sexuelle ont Ă©tĂ© interdits par la cour de justice de l’union europĂ©enne invoquant le respect de la dignitĂ© humaine et de la vie privĂ©e et familiale.

Ainsi, les agents de l’Ofpra ne peuvent se fier qu’à la bonne parole et l’honnĂȘtetĂ© des candidats. Des petits malins semblent donc profiter de ce laxisme. Au fil des annĂ©es, le nombre de demandes fondĂ©es sur une appartenance Ă  la communautĂ© LGBTI est en hausse, en particulier en Afrique Noir. Le Cameroun, le SĂ©nĂ©gal, la Gambie, le Nigeria, l’Ouganda et la Tanzanie sont en pole position quant Ă  ces demandes.

Mais afin de dĂ©masquer les candidats dont la sexualitĂ© est trompeuse, l’Ofpra a dĂ©cidĂ© d’agir. Ainsi, une section spĂ©ciale – le groupe « orientation sexuelle et identitĂ© du genre – a vu le jour. Elle sera composĂ©e d’une vingtaine de membres, Ă©paulĂ©e par l’Ardhis, l’association pour la reconnaissance des droits des personnes homosexuelles et transsexuelles Ă  l’immigration et au sĂ©jour.

Avec un tel intitulĂ©, pas de doute, ils sauront ĂȘtre objectif et contenir les migrations injustifiĂ©es


Article paru sur le site Breizh Info.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.