Christine Benoßt, étudiante en théologie

Le prĂ©sident ukrainien Porochenko et de hauts fonctionnaires d’Ukraine affirment que le Patriarche ƓcumĂ©nique de Constantinople, BartholomĂ©e, est prĂȘt Ă  donner son accord Ă  la crĂ©ation d’une nouvelle Église orthodoxe qui unifierait et consoliderait l’Église ukrainienne orthodoxe autocĂ©phale et l’Église orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Kiev, jusqu’à prĂ©sent non reconnues par le monde orthodoxe.

Dans son communiquĂ© du 22 avril, le Patriarche de Constantinople ne l’a pas exclu non plus. Le Saint Synode s’est occupĂ© de façon exhaustive de la question de la situation ecclĂ©siastique en Ukraine pour examiner la demande du prĂ©sident, du parlement et des Ă©vĂȘques ukrainiens.

D’aprĂšs les dĂ©clarations des politiciens et des experts ukrainiens parues dans la presse, l’engagement de l’État sur cette question est une condition imposĂ©e par BartholomĂ©e Ier dĂšs lors qu’une nouvelle Église orthodoxe ukrainienne ne serait pas Ă©tatique et fonctionnerait comme toutes les autres entitĂ©s. Les autoritĂ©s avouent que la crĂ©ation d’une nouvelle Ă©glise canonique reconnue mettra fin aux conflits interconfessionnels dans le pays. Pourtant, ayant pris parti pour une Ă©glise, celle du Patriarcat de Kiev, les pouvoirs ukrainiens ne se montrent pas dĂ©terminĂ©s ou capables de garantir la libertĂ© et l’égalitĂ© des confessions jusqu’ici.

Il est remarquable que les dĂ©putĂ©s des rĂ©gions de Vinnytsia et de Poltava aient refusĂ©, sous pression des militants de Pravy sector (Secteur Droit), de doter l’église orthodoxe ukrainienne d’un endroit pour la construction d’une paroisse en faveur de l’Église orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Kiev. L’implication des mouvements nationalistes dans les litiges immobiliers interconfessionnels dĂ©montre davantage que les pouvoirs ne favorisent pas l’égalitĂ© des confessions.

En quatre mois seulement, les autoritĂ©s ukrainiennes ont ignorĂ© trois cas d’incendies volontaires des Ă©glises du Patriarcat de Moscou, une saisie d’un temple appartenant Ă  l’Église orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Moscou dans le village de Ptichya dans la rĂ©gion de Rovno par des reprĂ©sentants de l’Église orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Kiev et des combattants nĂ©onazis d’Azov et d’Aidar, un temple vandalisĂ© dans la rĂ©gion d’Odessa. Dans tous les cas mentionnĂ©s, l’inaction des forces de l’ordre a Ă©tĂ© qualifiĂ©e de crime. Mais des enquĂȘtes n’ont Ă©tĂ© ouvertes qu’à la dĂ©cision du tribunal suite aux plaintes des organisations de dĂ©fense des droits humains.

Dans ce contexte, Il est peu probable que la seule crĂ©ation d’une entitĂ© canonique, alternative Ă  l’Église orthodoxe ukrainienne, liĂ©e au Patriarcat de Moscou, puisse arrĂȘter la discrimination confessionnelle en Ukraine. De surcroĂźt, l’ignorance des crimes, commis dans l’intĂ©rĂȘt du Patriarcat de Kiev, est contraire aux valeurs orthodoxes.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99