Kim Jong-Un, prĂȘt Ă  faire le choix d’une guerre thermonuclĂ©aire totale pour apporter lui aussi sa contribution Ă  la Paix mondiale et Ă  la libertĂ© des peuples, continue inĂ©luctablement Ă  perfectionner ses armements. C’est ainsi que La CorĂ©e du Nord a tirĂ© la nuit du 3 dĂ©cembre Ă  3 h 18 un missile. Il s’agit d’un ICBM dĂ©nommĂ© Hwasong-15 qui s’est abĂźmĂ© au large du Japon dans sa zone d’exclusion Ă©conomique et susceptible, selon Pyongyang, d’atteindre les États-Unis.

Missile lICBM mobile.

Missile lICBM mobile.

Le ministĂšre japonais de la DĂ©fense, qui analyse les tirs en fonction des donnĂ©es de trajectoire, l’a suivi pendant 53 minutes. L’engin lancĂ© en courbe et sous un angle initial de 85 degrĂ©s aurait atteint une altitude supĂ©rieure Ă  4 000 km, la plus haute jamais atteinte par un missile de CorĂ©e du Nord.

« Il s’agit trĂšs clairement d’un nouveau type d’ICBM » a dĂ©clarĂ© l’amiral Katsutoshi Kawano responsable des Forces japonaises d’autodĂ©fense.

S’appuyant sur les calculs de temps de vol et d’altitude, le ministĂšre sud-corĂ©en de la DĂ©fense crĂ©dite ce Hwasong 5 d’une portĂ©e de plus de 13 000 kilomĂštres. Plus haut de 2 mĂštres que son prĂ©dĂ©cesseur et de plus grand diamĂštre, l’arme reprend du type 4 le premier Ă©tage, mais utilise un propergol amĂ©liorĂ©. Son second Ă©tage toutefois est entiĂšrement diffĂ©rent. DotĂ© d’un nouveau propulseur et de mesures contre-Ă©lectromagnĂ©tiques, il a gagnĂ© en distance, mais aussi en prĂ©cision et constitue le prototype d’une sĂ©rie susceptible d’ĂȘtre tirĂ©s depuis une plate-forme mobile, notamment un sous-marin.

À cette fin, les images satellites montrent que la CorĂ©e du Nord achĂšve une seconde barge d’essai sur le chantier naval de Nampo, sur la cĂŽte ouest du pays. Elle permettra de procĂ©der aux tests de missile balistique lancĂ© depuis un sous-marin.

Autre souci : pour ce qui concerne le lancement, et contrairement aux essais prĂ©cĂ©dents, les images satellites n’ont rien montrĂ© de la prĂ©paration qui n’a pas Ă©tĂ© dĂ©tectĂ©e, dĂ©montrant que sa mise en Ɠuvre s’est considĂ©rablement simplifiĂ©e.

SĂ©oul a rĂ©pondu en s’attachant Ă  dĂ©montrer sa rĂ©activité : six minutes (selon l’état-major des armĂ©es, mais en fait plutĂŽt quinze) aprĂšs avoir dĂ©tectĂ© le lancement des exercices interarmĂ©es de frappes de prĂ©cision ont Ă©tĂ© immĂ©diatement engagĂ©s avec un navire Ă©quipĂ© du systĂšme de combat Aegis et cĂŽtĂ© terre, quelques exhibitions du Hyunmoo-2, un classique sol-sol d’une portĂ©e de 300 km, aujourd’hui dĂ©passĂ© par les missiles de croisiĂšre, mais propice Ă  convaincre (en principe !) de la dĂ©termination de son utilisateur.

En matiĂšre de dĂ©fense passive, l’État amĂ©ricain d’HawaĂŻ a dĂ©cidĂ© de sensibiliser les habitants. S’est ainsi ajoutĂ© aux alertes tsunamis le tir de missile nord-corĂ©en. Vendredi la sirĂšne de Honolulu a ainsi sonnĂ© durant une minute Ă  titre de dĂ©monstration.

« Une attaque balistique ciblant HawaĂŻ est encore assez peu probable », selon Vern Miyagi, l’administrateur de l’Agence locale de gestion des catastrophes.

Mais c’est tout de mĂȘme mieux si on s’y prĂ©pare ! L’alarme permettrait Ă  la population de trouver refuge 20 minutes avant la dĂ©flagration. En principe. La sirĂšne sera testĂ©e au dĂ©but de chaque mois.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

A propos de l'auteur

Philippe Joutier

Inspecteur, puis Directeur dĂ©partemental au MinistĂšre de la Jeunesse et des Sports. Titulaire d’un DEST de biologie du Conservatoire National des Arts et MĂ©tiers, il est Ă©galement ancien auditeur de l’Institut des Hautes Études de la DĂ©fense Nationale et a fait partie d’un groupe ministĂ©riel de lutte contre les sectes
 Il est l'auteur du livre “Les Extrafrançais” (Ă©ditions Dualpha).

Articles similaires