Union européenne. Vingt-trois des vingt-huit pays de l’UE ont souscrit à l’ambition d’une défense européenne, ne laissant de côté que l’Irlande neutre, le Danemark dispensé, le Portugal, l’île de Malte et bien sûr le Royaume-Uni. Lors de cette réunion à Bruxelles des ministres des Affaires Ă©trangĂšres et de la DĂ©fense, on a pu noter l’absence de Florence Parly, le ministre de la DĂ©fense français.

« AprĂšs l’élection du prĂ©sident amĂ©ricain Donald Trump, il est important que nous puissions nous organiser indĂ©pendamment, en tant qu’EuropĂ©ens. Personne ne va rĂ©soudre Ă  notre place les problĂšmes de sĂ©curitĂ© dans le voisinage de l’Europe. Nous devrons le faire nous-mĂȘmes », rĂ©sume Ursula von der Leyen, ministre allemand de la DĂ©fense.

Ursula von der Leyen, Ministre fédérale allemande de la Défense.

Ursula von der Leyen, Ministre fédérale allemande de la Défense.

Toutefois, face Ă  la Russie, l’Europe orientale continue d’afficher sa prĂ©fĂ©rence pour l’Alliance atlantique, quels que soient les doutes qu’inspire le parapluie amĂ©ricain.

Le prĂ©sident de la Commission europĂ©enne confie volontiers son inquiĂ©tude devant l’inflation des parapheurs qu’on lui soumet : « Plus de 500 chaque jour ». Comme il est humainement impossible de tous les lire, Jean-Claude Juncker en choisit au hasard une quarantaine qu’il annote, « comme ça, ils croient que je les ai tous lus. »

Vatican. Mgr Patron Wong, prĂ©lat mexicain, chargĂ© des sĂ©minaires a fait savoir aux Ă©vĂȘques français rĂ©unis Ă  Lourdes la nĂ©cessitĂ© d’avoir un nombre suffisant de vocations pour organiser un sĂ©minaire. La question est combien de sĂ©minaristes faut-il ? De 17 Ă  20 personnes a-t-il Ă©tĂ© rĂ©pondu. Le problĂšme, c’est le manque de vocations et la difficultĂ© Ă  atteindre ces chiffres.

Espagne. Le maire de Barcelone, Madame Ada Colau, a accusĂ© le gouvernement catalan destituĂ© de Carles Puigdemont d’avoir menĂ© la rĂ©gion au dĂ©sastre, en estimant que la majoritĂ© des Catalans ne voulait pas d’une dĂ©claration d’indĂ©pendance.

Angleterre. La reine Elisabeth II, 91 ans, n’a pas participĂ© au dĂ©pĂŽt de la couronne de coquelicots devant le monument aux morts en mĂ©moire des morts des deux guerres mondiales, Ă  deux pas de Downing Street. Elle a laissĂ© cet office Ă  son fils Charles, 69 ans. En matiĂšre de succession, les sondages montrent que son fils William tient mieux la corde que son pĂšre.

L’Angleterre accuse Moscou d’ingĂ©rence via des attaques contre les mĂ©dias, les tĂ©lĂ©communications et le secteur de l’énergie. Theresa May prĂ©cise : « La Russie cherche Ă  faire de l’information une arme, en dĂ©ployant ses mĂ©dias dirigĂ©s par l’État pour diffuser de fausses informations et des images trafiquĂ©es dans le but [
] de saper nos institutions ». Rien de moins. Moscou dĂ©ment.

Plaisir, mot compte triple : Ă  Londres, d’aucuns ont eu l’idĂ©e de rĂ©inventer les rĂšgles du Scrabble pour pimenter les soirĂ©es de speed dating, transformant le vĂ©nĂ©rable jeu de plateau septuagĂ©naire en petit abrĂ©gĂ© de dictionnaire Ă©rotique.

Pologne. « La Pologne blanche, la Pologne pure » : le 11 novembre, quelque 60 000 personnes ont dĂ©filĂ© Ă  Varsovie Ă  l’appel de la droite nationale, scandant des slogans durs et anti-immigrationnistes, certains appelant Ă  la violence.

Autriche. Une manifestation a Ă©tĂ© organisĂ©e par des ONG catholiques et juives Ă  Vienne afin de prĂ©venir contre l’arrivĂ©e des populistes au gouvernement. M. Kurz a souhaitĂ© parvenir Ă  former un gouvernement d’ici Ă  NoĂ«l. Il a assurĂ© qu’une tolĂ©rance zĂ©ro envers l’antisĂ©mitisme Ă©tait une condition prĂ©alable pour y prendre part, de mĂȘme qu’une orientation proeuropĂ©enne claire. Ça risque d’ĂȘtre compliquĂ©.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.