Union europĂ©enne. Le prĂ©sident de la Commission europĂ©enne Jean-Claude Juncker a choisi de confier au Britannique Julian King le nouveau portefeuille de la SĂ©curitĂ© au sein de l’exĂ©cutif europĂ©en. Comme ce poste est spĂ©cialement crĂ©Ă©, les responsabilitĂ©s des autres commissaires resteront inchangĂ©es.

Julian King hĂ©rite ainsi d’un poste stratĂ©gique dans un domaine oĂč son pays dispose d’un « opt-out » (option de retrait), c’est-Ă -dire d’une possibilitĂ© de ne pas appliquer les dĂ©cisions europĂ©ennes et de dĂ©cider au cas par cas de sa participation aux politiques communes.

  1. King, qui a fait la plus grande partie de sa carriÚre en Europe, est depuis le 1erfévrier 2016 ambassadeur du Royaume-Uni en France, selon le site internet du Foreign Office.

Selon une enquĂȘte du New York Times, Ă  partir de l’interview d’un repenti allemand de l’État islamique et de documents de services de renseignements français, belge et allemand, une branche secrĂšte de l’EI, Emni, est chargĂ©e depuis fin 2014 des attentats dans le monde.

Elle disposerait en Europe « de centaines d’agents » autochtones ou revenus de Syrie. Estimant qu’en France elle dispose d’effectifs dĂ©jĂ  largement suffisants, elle essaye de se renforcer au Royaume-Uni et en Allemagne.

Europa, le bĂątiment qui abritera le nouveau siĂšge du Conseil europĂ©en Ă  Bruxelles, est enfin prĂȘt, aprĂšs dix ans de travaux
 et une lĂ©gĂšre explosion du budget. Un Ɠuf dans un cube : voilĂ  la derniĂšre merveille architecturale dans laquelle les fonctionnaires europĂ©ens auront le loisir de travailler dĂšs janvier 2017, lorsque les derniĂšres touches auront Ă©tĂ© apportĂ©es au nouveau building bruxellois.

Pologne. « Seigneur, aie pitiĂ© de ton peuple, Seigneur, pardon pour tant de cruauté » : comme promis, le pape François a gardĂ© le silence Ă  Auschwitz, Ă©crivant ces seuls mots sur le livre d’or du camp de la mort. Le pape inaugurait de sa prĂ©sence les JMJ qui se dĂ©roulaient en Pologne.

Le pape François a lancĂ© un appel aux jeunes Ă  Cracovie lors de la soirĂ©e finale des JMJ. Fustigeant le caractĂšre Ă©mollient du monde moderne, le pape a prĂ©cisĂ© « le temps qu’aujourd’hui nous vivons n’a pas besoin de jeunes-divan, mais de jeunes avec des chaussures, mieux encore, chaussant des crampons. Il n’accepte que des joueurs titulaires sur le terrain, il n’y a pas de place pour des rĂ©servistes. »

Et de prĂ©ciser : « Si tu n’y mets pas le meilleur de toi-mĂȘme, le monde ne sera pas diffĂ©rent ». Et « l’histoire aujourd’hui nous demande de dĂ©fendre notre dignitĂ© et de ne pas permettre que ce soient d’autres qui dĂ©cident notre avenir. »

« Je tiens Ă  ĂȘtre claire lĂ -dessus : les Polonais vivant au Royaume-Uni continueront Ă  ĂȘtre les bienvenus et nous apprĂ©cions leur contribution Ă  notre pays », a dĂ©clarĂ© Theresa May, Premier ministre britannique, lors d’un point de presse avec la chef du gouvernement polonais Beata Szydlo.

La communautĂ© polonaise, forte de quelque 790 000 membres, forme le plus gros contingent des trois millions de citoyens de l’Union europĂ©enne installĂ©s au Royaume-Uni, oĂč le polonais est la langue la plus parlĂ©e aprĂšs l’anglais.

CrimĂ©e. Visite d’une dĂ©lĂ©gation de parlementaires français sous la houlette de Thierry Mariani. Le dĂ©putĂ© souhaite faire l’éloge de la levĂ©e des sanctions Ă  l’égard du Kremlin, dĂ©cidĂ©es depuis le conflit ukraino-russe, et favoriser la coopĂ©ration dans la lutte contre le terrorisme avec Moscou. Inutile de dire que le ministre des Affaires Ă©trangĂšres, Jean-Marc Ayrault, dĂ©sapprouve cette initiative.

Au nombre de ces parlementaires, on note : Nicolas Dhuicq (Aube 1re), Jacques Myard (Yvelines 5e), Yves Pozzo di Borgo (sĂ©nateur de Paris), Thierry Mariani (organisateur, Français de l’étranger), Claude Goasguen (Paris, 14e), Patrice VerchĂšre (RhĂŽne 8e), Sauveur Gandolfi-Scheit (Corse 1e), Marie-Christine Dalloz (Jura 2e), JĂ©rĂŽme Lambert (Charente 3e).

Italie. La lune de miel de Virginia Raggi, nouveau maire de Rome et membre du M5S, aura Ă©tĂ© de courte durĂ©e. Elle est confrontĂ©e au grave problĂšme des ordures mĂ©nagĂšres qui gangrĂšnent les trottoirs jusqu’aux quartiers chics de la capitale et des problĂšmes de circulation consĂ©cutifs aux travaux sur la ligne C du mĂ©tro.

Une campagne financĂ©e par le ministĂšre de l’IntĂ©rieur italien entend dissuader les candidats au dĂ©part depuis l’Afrique. La diffusion d’enregistrements audio et vidĂ©o chocs revient sur les dangers de la traversĂ©e et les violences de la part des passeurs.

Cette campagne, dont le coĂ»t s’élĂšve Ă  1,5 million d’euros, consistera Ă  diffuser des messages principalement dans une quinzaine de pays d’Afrique occidentale, en passant par la radio et la tĂ©lĂ©vision, mais aussi par les rĂ©seaux sociaux.

La ministre italienne de la DĂ©fense, Robert Pinotti, a indiquĂ© que l’Italie pourrait autoriser les États-Unis Ă  employer ses bases aĂ©riennes et son espace aĂ©rien pour mener des frappes en Libye contre l’État islamique (EI), s’ils en font la demande.

L’aviation amĂ©ricaine a commencĂ© Ă  bombarder lundi 1er aoĂ»t des positions du groupe État islamique (EI) dans la ville libyenne de Syrte Ă  la demande du gouvernement libyen d’accord national (GNA).

L’Italie accueille actuellement quelque 140 000 demandeurs d’asile et a secouru en mer prĂšs de 90 000 migrants en dĂ©tresse. Parmi eux, 11 000 mineurs non accompagnĂ©s. Plus de six demandes d’asile sur dix sont refusĂ©es par l’Italie, car les demandeurs ne satisfont pas aux critĂšres d’éligibilitĂ©.

GrĂšce. Le FMI, dirigĂ© par Christine Lagarde, reconnaĂźt que le soutien systĂ©matique qu’il a donnĂ© Ă  l’euro, fondĂ© sur une conviction politique, l’a poussĂ© Ă  transgresser toutes ses rĂšgles et a provoquĂ© une catastrophe Ă©conomique dont la GrĂšce, le Portugal et l’Irlande ont fait les frais.

Ce qui est frappant dans le rapport, c’est que les procĂ©dures de travail du FMI ont Ă©tĂ© totalement anormales et aberrantes : « Beaucoup de documents Ă©taient prĂ©parĂ©s en dehors des canaux habituels. On ne sait mĂȘme pas qui a pris certaines dĂ©cisions, quel rĂŽle jouait qui dans la chaĂźne de commandement ». À l’image de Bruxelles : une machine folle !

La GrĂšce a connu une augmentation des arrivĂ©es depuis la tentative de coup d’État et la rĂ©pression en Turquie, selon les donnĂ©es officielles du secrĂ©tariat gĂ©nĂ©ral des systĂšmes d’information et de communication grec.

Actuellement, 3 495 migrants se trouvent sur l’üle de Lesbos, 2 509 sur Chios et 1 030 sur Samos. Le rapport grec suggĂšre que, pour la premiĂšre fois depuis la signature de l’accord UE-Turquie, le nombre de rĂ©fugiĂ©s prĂ©sents dans le nord de la mer ÉgĂ©e a dĂ©passĂ© les 7 000.

Allemagne. « Oui Ă  la dĂ©mocratie, non au coup d’État » : tel Ă©tait le slogan autour duquel prĂšs de 30 000 manifestants, trĂšs majoritairement sympathisants du prĂ©sident turc, Recep Tayyip Erdogan, se sont rassemblĂ©s Ă  Cologne dimanche 31 juillet aprĂšs-midi.

Le rassemblement, au cours duquel des appels Ă  rĂ©tablir la peine de mort ont Ă©tĂ© scandĂ©s par la foule et auquel des membres de groupuscules nationalistes turcs ont pris part, s’est dĂ©roulĂ© dans le calme.

Autriche. Le chancelier autrichien Christian Kern a l’intention d’engager « une discussion rigoureuse » de la question concernant la suspension des nĂ©gociations sur l’adhĂ©sion de la Turquie Ă  l’Union europĂ©enne, le 16 septembre au Conseil europĂ©en.

Selon M. Kern, la Turquie ne peut pas ĂȘtre candidate Ă  l’adhĂ©sion Ă  l’UE « que ce soit maintenant ou dans les dĂ©cennies Ă  venir ». Il a Ă©galement dĂ©clarĂ© qu’à ce stade, les nĂ©gociations « n’étaient qu’une fiction diplomatique. »

Belgique. Un prĂȘtre de 65 ans a Ă©tĂ© attaquĂ©, Ă  Lanaken, prĂšs de LiĂšge en Belgique, par un homme qui se serait prĂ©sentĂ© comme un demandeur d’asile aux Pays-Bas. Le suspect s’est prĂ©sentĂ© au domicile du pĂšre Jos Venderlee et a voulu prendre une douche, ce que son « hĂŽte » a acceptĂ©. AprĂšs ĂȘtre sorti de la salle de bains, le demandeur d’asile a rĂ©clamĂ© de l’argent, et face au refus du prĂȘtre, l’a agressĂ© Ă  coups de couteau.

Hollande. Le 5 aoĂ»t s’est dĂ©roulĂ©e Ă  Amsterdam l’Olympiade homosexuelle avec un 100 mĂštres disputĂ© en stilettos (chaussure Ă  talon haut) aux pieds. La nuit s’est poursuivie sur le dancefloor de la Troya Ibiza & White et le 6 la traditionnelle parade a eu lieu
 sur les canaux. Grandeur et dĂ©cadence.

Angleterre. Theresa May a suspendu son approbation sur le chantier de constructions de deux EPR Ă  Hinkley Point, dans l’ouest du pays. Elle donnera sa rĂ©ponse fin septembre. La vraie raison, c’est la prĂ©sence de la Chine. Car EDF a bĂąti son financement avec des capitaux chinois.

PĂ©kin repeint le plafond. Si la suspension de Hinkley Point irrite tant Ă  PĂ©kin, c’est que ce projet reprĂ©sente la porte d’entrĂ©e du nuclĂ©aire chinois en Occident. Car PĂ©kin veut s’imposer comme acteur incontournable dans l’exportation des centrales nuclĂ©aires.

« Le groupe de conseillers autour de Theresa May prĂŽne un retour clair aux anciennes prioritĂ©s », analyse Kerry Brown. Londres renoue avec une Ă©poque oĂč « la sĂ©curitĂ©, les valeurs et les questions politiques Ă©taient jugĂ©es plus importantes que les affaires commerciales », et cette posture gĂȘne PĂ©kin.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.