Allemagne. La ministre allemande de la DĂ©fense, Ursula von der Leyen, a rejetĂ© l’accusation selon laquelle l’Allemagne devrait d’importantes sommes Ă  l’Otan et aux États-Unis. Donald Trump ayant affirmĂ© que Berlin devait payer plus pour profiter du parapluie de l’Otan.

Sigmar Gabriel, prĂ©sident du SPD (sociaux-dĂ©mocrates) a intronisĂ© Martin Schulz candidat officiel Ă  la Chancellerie. EmportĂ© dans son Ă©lan, il a dĂ©claré : « Imaginez tout ce que l’on pourra faire en Europe quand Emmanuel Macron sera prĂ©sident en France et Martin Schulz chancelier en Allemagne. »

Grande-Bretagne. Theresa May a des soucis Ă  se faire avec l’Écosse. Le congrĂšs du SNP, le parti nationaliste au pouvoir Ă  Edimbourg, a Ă©tĂ© l’occasion pour sa leader Nicola Sturgeon d’afficher sa dĂ©termination en affirmant : « Il y aura un rĂ©fĂ©rendum ». Sur quoi ? Sur l’indĂ©pendance de l’Ecosse Ă©videmment. Pas avant que le Brexit ne devienne effectif affirme Theresa May.

Londres a prĂ©venu l’UE qu’elle dĂ©clencherait l’article 50 du traitĂ© de Lisbonne le 29 mars, lançant ainsi officiellement les nĂ©gociations sur le Brexit. Donald Tusk va transmettre les « orientations de nĂ©gociation » aux 27 États membres.

Un conducteur fou et fou d’Allah a fauchĂ© une vingtaine de passants sur le pont de Westminster, dont une femme qui est tombĂ©e ou a sautĂ© dans la Tamise et y a Ă©tĂ© repĂȘchĂ©e vivante mais griĂšvement blessĂ©e. Il a alors jailli du vĂ©hicule et a poignardĂ© Ă  mort un policier de faction avant d’ĂȘtre abattu alors qu’il se ruait sur un deuxiĂšme.

L’assaillant du Parlement britannique, nĂ© au Royaume-Uni, Ă©tait connu des services de renseignements sous le nom de Khalid Masood. Il Ă©tait ĂągĂ© de 52 ans. La police britannique a Ă©galement indiquĂ© avoir arrĂȘtĂ© huit personnes dans le cadre de l’enquĂȘte. Le bilan a Ă©tĂ© rĂ©visĂ© Ă  trois morts.

Dans les quartiers populaires de la deuxiĂšme ville d’Angleterre, Birmingham (1,1 million d’habitants), le mode de vie communautariste des islamistes tend Ă  s’imposer et menace de faire Ă©clater une sociĂ©tĂ© victime de son utopie multiculturaliste.

Estonie. Un premier groupe de soldats et civils français, une quarantaine de personnes, est arrivĂ© lundi matin en Estonie pour prĂ©parer la mission de la composante française du bataillon multinational de l’Otan qui doit s’y dĂ©ployer en avril.

SuĂšde. Le Parlement suĂ©dois a annoncĂ© mardi 21 mars s’ĂȘtre rĂ©uni la veille pour la premiĂšre fois depuis vingt ans en session restreinte dans le cadre d’un exercice simulant un Ă©tat de guerre, dans un contexte de tension avec Moscou.

Russie. L’ambassadeur israĂ©lien Ă  Moscou a Ă©tĂ© convoquĂ© aprĂšs les frappes menĂ©es le 17 mars prĂšs de Palmyre par l’aviation de l’État hĂ©breu. officiellement neutre dans la guerre civile syrienne, IsraĂ«l a montĂ© plusieurs opĂ©rations depuis 2013 visant surtout le Hezbollah libanais, alliĂ© de Bachar al-Assad et de la Russie, ou des armes qui lui sont destinĂ©es.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.