Union europĂ©enne. LE PPE resterait le premier parti du Parlement européen, selon de premiers sondages sur les élections européennes de mai 2019. Mais il n’obtiendrait plus la majorité absolue avec le groupe social-démocrate (S & D).

Une majorité passerait alors par une coalition élargie au parti centriste ADLE (Alliance des dĂ©mocrates et des libĂ©raux pour l’Europe), qui deviendrait le troisième parti de l’hémicycle avec l’appui de plus d’une vingtaine d’eurodéputés LREM.

Federica Mogherini envisage de se rendre cet été en Tunisie et en Algérie pour convaincre ces deux pays de créer sur leur territoire des lieux d’accueil de migrants et d’études des demandes d’asile. Le financement de l’installation et du fonctionnement serait fourni par l’UE.

Armistice commercial surprise entre le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, et Donald Trump. Dans le détail, Américains et Européens se sont engagés à mettre en place un groupe de travail en faveur de plus de libre-échange transatlantique. Hors automobile.

Allemagne. Le gouvernement veut accĂ©lérer les renvois de demandeurs d’asile originaires d’Algérie, du Maroc et de la Tunisie en les inscrivant, avec la Géorgie, comme « pays sûrs », selon un projet de loi adopté hier en Conseil des ministres.

Berlin justifie cette décision par le fait que les demandes d’asile en provenance de ces pays sont déjà quasiment toutes rejetées à plus de 99 % pour la Géorgie et l’Algérie. Horst Seehofer, ministre de l’IntĂ©rieur, espère que cette mesure aura « un effet de signal » et permettra une diminution drastique des demandes d’asile émanant de ces quatre pays.

PrĂ©texte : Mesut Özil, Turc d’origine, a annoncĂ© qu’il quittait la Mannschaft, l’équipe de foot allemande dont il Ă©tait titulaire pour cause de racisme. À la suite de la dĂ©faite de l’Allemagne en coupe du monde, les critiques avaient fusĂ© Ă  son Ă©gard.

Angleterre. La PremiĂšre ministre britannique Theresa May a annoncĂ© qu’elle prenait dĂ©sormais la direction des nĂ©gociations sur la sortie de l’UE, jusqu’ici dĂ©volue au ministre du Brexit, qui l’assistera sur ce dossier.

Le chanteur Elton John s’est livrĂ© Ă  une violente tirade contre la Russie et l’Europe de l’Est, les accusant de « discrimination envers les gays », lors du deuxiĂšme jour de la confĂ©rence internationale sur le sida Ă  Amsterdam.

Le nouveau ministre des Affaires étrangères anglais, Jeremy Hunt, a estimé que l’Union européenne prenait le risque d’une rupture de long terme avec Londres. En déplacement à Berlin, il estime qu’il existe un « risque réel de ne pas parvenir à un accord » entre le Royaume-Uni et l’UE avant mars 2019.

Jeremy Corbyn, le chef de file du parti travailliste est pris Ă  partie par la presse juive anglo-saxonne dans un Ă©ditorial commun dĂ©clarant que « la menace existentielle pour la vie juive de ce pays que constituerait un gouvernement dirigé par Jeremy Corbyn ». Il se trouve que Jeremy Corbyn est un vieux militant des droits des Palestiniens. Les rĂ©cents Ă©vĂ©nements de Gaza ont relancĂ©, semble-t-il, une vague d’antisĂ©mitisme.

Espagne. Carles Puigdemont et ses amis politiques sont donc libres de leurs mouvements, tant qu’ils ne mettent pas un pied en Espagne, où des mandats d’arrêt nationaux courent toujours contre eux.

Vu de la perspective de leurs adversaires, les six indépendantistes sont condamnés de facto à vivre en exil pendant vingt ans, jusqu’à ce que les délits qui leur sont imputés en Espagne arrivent à prescription.

La droite espagnole, lors de son XXIe congrĂšs devait Ă©lire un nouveau patron en remplacement de Mariano Rajoy dĂ©missionnaire. C’est fait en la personne d’un jeune dĂ©putĂ©, Pablo Casado, 37 ans. Une premiĂšre chez les conservateurs. Ce qui a, semble-t-il, jouĂ© en sa faveur, c’est qu’il a le mĂȘme Ăąge que ses adversaires Pedro Sanchez (46 ans), le Premier ministre, Albert Rivera (38 ans) de Ciudadanos, Pablo Iglesias (39 ans), de Podemos.

Le jeune député Casado, formé sous la houlette de l’ex-chef du gouvernement José María Aznar et des idéologues les plus libéraux, entend opérer un virage à droite. « Nous sommes le parti de ceux qui brandissent le drapeau espagnol à leurs fenêtres, de ceux qui défendent la famille, la vie et l’éducation libre », a dĂ©clarĂ© le nouvel impĂ©trant.

Plus de 600 migrants africains sont parvenus jeudi à entrer dans l’enclave espagnole de Ceuta, au Maroc, après un « assaut » de la double clôture particulièrement violent selon les autorités, lançant de la chaux vive et des excréments contre les policiers. Ce franchissement de la frontière de Ceuta, hérissée de barbelés, est le plus important depuis février 2017.

Italie. Gravement malade, le tĂ©nor de l’industrie automobile italienne, Sergio Marchionne, a cĂ©dĂ© sa place aux commandes de Fiat Chrysler (FCA) et Ferrari. La presse et une partie de la classe politique italienne saluaient dimanche « la fin d’une Ă©poque » avec le dĂ©part de ce patron emblĂ©matique de Fiat pendant quatorze ans.

Matteo Salvini, ministre italien de l’Intérieur (Ligue), envisage d’envoyer à Paris une délégation de hauts fonctionnaires de son ministère afin de rechercher un terrain d’entente avec les services de Gérard Collomb sur les moyens à mettre en Ɠuvre pour résoudre les aspects pratiques de la crise migratoire en Méditerranée et, surtout, ceux concernant la frontière italo-française.

Le prĂ©sident du Conseil, Giuseppe Conte a informĂ© le prĂ©sident de la Commission, Jean-Claude Juncker, des conditions désormais imposées pour les débarquements en Italie des migrants sauvés en mer. Les débarquements en Italie ne seront autorisés qu’à la seule condition que d’autres pays de l’Union européenne aient accepté de prendre en charge une partie des personnes secourues en mer.

GrĂšce. En vertu des accords europĂ©ens, la GrĂšce va accueillir 1 500 demandeurs d’asile d’Allemagne. Alors que des milliers de migrants sont toujours bloquĂ©s dans le pays depuis la fermeture de la route des Balkans. Cela suscite Ă©videmment de la grogne.

Drame sans prĂ©cĂ©dent en GrĂšce oĂč des incendies ont ravagĂ© les environs d’AthĂšnes tuant 81 personnes. Ces feux sont les plus meurtriers du siĂšcle aprĂšs ceux d’Australie, en 2009. Un premier inventaire a dĂ©jĂ  recensĂ© plus de 300 maisons et commerces dĂ©truits ou sĂ©rieusement endommagĂ©s.

Hongrie. Le gouvernement a dĂ©cidĂ© de taxer toutes les activitĂ©s – notamment universitaire –, qui prĂ©sentent l’immigration sous un angle positif Ă  hauteur de 25 %. Dans le collimateur, les ONG et toutes les initiatives éducatives donc, mais aussi les campagnes médiatiques et les « activités de propagande ». La guerre contre Bruxelles continue.

Pays-Bas. La Hollande et la Turquie, en froid depuis que La Haye a refoulĂ© en 2017 deux ministres turcs, ont annoncĂ© la normalisation de leurs relations diplomatiques et le retour Ă  court terme d’ambassadeurs Ă  La Haye et Ankara.

Russie. Le Kremlin a confirmĂ© avoir reçu une invitation adressĂ©e par Donald Trump Ă  Vladimir Poutine afin d’organiser un sommet americano-russe Ă  la fin de l’annĂ©e. La prĂ©sidence russe a convenu qu’il Ă©tait nĂ©cessaire que les deux hommes se rencontrent Ă  nouveau suite au sommet d’Helsinki.

Elena Iampolskaia a été nommée à la tête de la commission pour la Culture à la Douma russe. Le poste, vacant depuis la mort du cinéaste Stanislav Govoroukhine en juin, accueillera donc cette journaliste et députée, qui est surtout connue pour sa dévotion à Staline et ses positions très conservatrices. Sa candidature Ă©tait soutenue par Vladimir Poutine.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99