Niveau d’alerte maximal Ă  Manchester ! Le premier ministre britannique Theresa May affirme qu’une nouvelle attaque pourrait ĂȘtre imminente. L’auteur de l’attentat suicide, Salman Abedi, est un jeune britannique de 22 ans.

Manchester rend hommage Ă  ses enfants martyres ! Mardi soir devant la mairie de la ville, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblĂ©es en mĂ©moire des victimes de l’attentat islamiste.

Le kamikaze Ă©tait un britannique d’origine libyenne de 22 ans rĂ©pondant au nom de Salman Abedi. Connu des services de police, il Ă©tait rĂ©cemment parti en Libye pour trois semaines et serait revenu il y a quelques jours. Selon les enquĂȘteurs, il serait aussi passĂ© par la Syrie pour nouer des contacts en vue de prĂ©parer son attentat. Salman Abedi vivait avec sa famille dans un quartier rĂ©putĂ© calme de Manchester. Une ville oĂč la population musulmane a progressĂ© de 73 % entre 2001 et 2011. Une progression inversement proportionnelle au dĂ©part des blancs et des chrĂ©tiens. MalgrĂ© les faits, plusieurs habitants de Manchester affirment toujours ĂȘtre fiers de vivre dans une ville multiculturelle. Chantres du communautarisme, les habitants du Royaume-Uni payent aujourd’hui les alliances nouĂ©es par leurs Ă©lites politiques avec les dirigeants des pĂ©tromonarchies.

Quoi qu’il en soit, le premier ministre britannique Theresa May a dĂ©cidĂ© d’élever l’alerte terroriste de “grave” Ă  “critique”. Un niveau synonyme d’attaque imminente. L’Etat islamique qui a revendiquĂ© l’attaque a en effet menacĂ© d’en commettre d’autres.

L’armĂ©e a donc Ă©tĂ© dĂ©ployĂ©e pour appuyer la police. Trois individus en lien avec l’attentat ont Ă©tĂ© interpellĂ©s ce mercredi Ă  Manchester. Un premier avait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© dĂšs mardi.

Le 23 mars dernier, lors de l’attaque contre Westminster, le premier ministre avait rappelĂ© son engagement d’augmenter de 30 % les ressources de l’antiterrorisme.

En pleine nĂ©gociations pour le Brexit, Theresa May doit malgrĂ© tout faire face aux critiques. Les commentateurs estiment que rester dans l’Union europĂ©enne permettrait de mieux lutter contre le terrorisme. Les villes de Paris, Berlin ou Stockholm, toujours dans le giron Bruxellois, n’avaient pourtant pas rĂ©ussi Ă  dĂ©jouer les attaques dont elles ont Ă©tĂ© victimes ces derniĂšres semaines. En tĂ©moigne la rĂ©action d’Emmanuel Macron. Le chef de l’Etat a dĂ©clarĂ© sa volontĂ© de renforcer la coopĂ©ration europĂ©enne antiterroriste, jugeant sans doute qu’elle n’est pas Ă  la hauteur.

Mardi, lors d’un Conseil de dĂ©fense, il a appelĂ© Ă  une nouvelle prorogation de l’état d’urgence. Ce mercredi, lors d’un nouveau Conseil de DĂ©fense, Emmanuel Macron a renouvelĂ© son souhait de voir naĂźtre une “task force anti Daesh” pour coordonner des services de renseignements directement rattachĂ©s Ă  l’ElysĂ©e. Une task Force que certains jugent dĂ©jĂ  inutile au vue des 6 organismes qui s’occupent Ă  la fois de la collecte des informations et de leur exploitation. De son cĂŽtĂ©, l’ancien directeur des renseignements français, Jean-Pierre Pochon, affirme qu’il faut s’attaquer Ă  tous les paramĂštres qui peuvent profiter au terrorisme.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

A propos de l'auteur

Euro Libertes

EuroLIbertés est le site de la réinformation européenne.

Articles similaires