par Yann Vallerie.

LancĂ©e Ă  l’initiative du mouvement GĂ©nĂ©ration identitaire, la mission « Defend Europe »,  vise Ă  dissuader, ceux qu’elle qualifie d’esclavagistes, d’amener des migrants sur les cĂŽtes europĂ©ennes et Ă  rappeler Ă  l’ordre les ONG qui favorisent ce trafic d’ĂȘtres humains. Comme on pouvait s’en douter, cette opĂ©ration n’a pas Ă©tĂ© du goĂ»t de la presse mainstream bien-pensante qui s’est dĂ©chaĂźnĂ©e contre cette initiative. Petit tour d’horizon d’un lynchage mĂ©diatique.

Tout a commencĂ© au mois de juin de cette annĂ©e, avec une campagne d’extrĂȘme gauche relayĂ©e par toute la presse subventionnĂ©e, visant Ă  faire bloquer les comptes bancaires (et le site Internet) de GĂ©nĂ©ration identitaire, en raison d’une levĂ©e de fonds prĂ©vue pour affrĂ©ter un bateau. But de l’opĂ©ration des identitaires : bloquer les ONG en MĂ©diterranĂ©e et dissuader les migrants de tenter l’aventure europĂ©enne.

Une dĂ©ferlante mĂ©diatique sans prĂ©cĂ©dent plus tard, Paypal, ainsi que le CrĂ©dit Mutuel, bloquaient puis fermaient les comptes bancaires de l’association. Du jamais vu. Banquiers, journalistes, et extrĂȘme gauche antifasciste main dans la main. Pour le plus grand bonheur du Parisien qui titrera : « comment les internautes ont fait plier Paypal ».

Rue 89 Lyon fera sa manchette  : « Paypal a (enfin) gelé la cagnotte des identitaires »

Tandis que LibĂ©ration se demandait « comment empĂȘcher les identitaires de saborder le sauvetage des migrants en MĂ©diterranĂ©e ? » 

L’AFP et France 24 (service public) expliquaient : « Utilisant sans complexe le terme d’ »invasion », ces militants extrĂ©mistes y expliquent qu’ils souhaitent « protĂ©ger nos pays de l’immigration illĂ©gale et si besoin tenir tĂȘte en mer aux bateaux des ONG tel que l’Aquarius« . Directement ciblĂ©es, les organisations d’aide aux migrants sont accusĂ©es par Defend Europe d’agir « à l’unisson avec les trafiquants humains ».»

Au total, des dizaines d’articles, dans l’intĂ©gralitĂ© de la presse subventionnĂ©e, dĂ©nonceront l’opĂ©ration tentĂ©e par les identitaires. Seuls des mĂ©dias de la presse alternative, comme Breizh-info, prendront la peine d’interroger sur leurs motivations les acteurs de cette opĂ©ration.

Un lynchage en rĂšgle

Pas de chance pour nos bien-pensants, l’opĂ©ration Defend Europe s’est finalement concrĂ©tisĂ©e grĂące Ă  la mobilisation de milliers d’internautes. Et une embarcation a Ă©tĂ© trouvĂ©e. La guerre mĂ©diatique pouvait reprendre :

Mi juillet 2017, France Inter évoquait « un groupe d’extrĂȘme droite » affrĂ©tant un navire pour bloquer les ONG en MĂ©diterranĂ©e. DĂšs lors, tandis que le navire se rapprochait de sa destination de patrouille, les articles se sont enchainĂ©s, glorifiant les opposants Ă  l’opĂ©ration « Defend Europe » et usant de tous les qualificatifs pour tenter de discrĂ©diter ces jeunes gens opposĂ©s Ă  l’invasion migratoire.

L’Obs titra fin juillet : « La dĂ©confiture des identitaires antimigrants de « Defend Europe », dĂ©jĂ  arrĂȘtĂ©s deux fois ». LibĂ©ration (encore et toujours) : « Defend europe : la nausĂ©abonde pĂȘche aux migrants des identitaires ». Le journal catholique La Croix – toujours en premiĂšre ligne lorsqu’il s’agit d’évoquer le « drame des migrants » –  explique par ailleurs qu’un membre du Ku Klux Klan (rien que cela) serait soutien financier de l’opĂ©ration.

Puis, alors que les militants ont entamĂ© leur mission de surveillance – montrant d’ailleurs trĂšs rapidement, sur leur page facebook l’implication des ONG dites « humanitaires » dans la nouvelle traite nĂ©griĂšre, – la presse continue ces derniers jours de se dĂ©chaĂźner, Ă©rigeant en hĂ©ros des pĂȘcheurs tunisiens ayant Ă©mis le souhait « d’empĂȘcher les racistes de se ravitailler ». 

« Le C-Star repĂ©rĂ© prĂšs des cĂŽtes tunisiennes » alertent les journalistes militants de L’Obs. « Des ronds dans l’eau de l’extrĂ©misme » titre La Voix du Nord. « Le bateau qui chasse les migrants » titre Le Monde.

Voir la liste de tous les articles sortis Ă  ce sujet derniĂšrement

Seul un journaliste (anglais, of course, pas français) du Huffington Post a pris la peine d’aller Ă  la rencontre des militants identitaires, pour ensuite Ă©crire un article Ă  ce sujet.

FranceTV, toujours aussi « neutre » malgrĂ© la redevance audiovisuelle payĂ©e y compris par les Français majoritairement opposĂ©s Ă  l’immigration, s’interroge sur les possibilitĂ©s de faire stopper cette mission par l’Union europĂ©enne.

France Inter, service public toujours, ne fait pas beaucoup mieux, en s’interrogeant : « Peut-on vraiment parler de migration de masse ? ». Anthony Bellanger – qui n’a sans doute pas passĂ© une nuit Ă  la gare de Naples ou de Rome cet Ă©tĂ© –  y Ă©voque « le fantasme d’une « invasion » ou du « dĂ©ferlement sur nos cĂŽtes d’une vague de migrants » venue du fin fond de l’Afrique. » .

Argument de ce journaliste militant : il n’y a pas d’explosion de l’immigration 
 parce que les chiffres sont les mĂȘmes que l’an passĂ© 
 pĂ©riode de crise migratoire sans prĂ©cĂ©dent. Notre homme ne cache pas ses sympathies : « Hier ce sont les pĂȘcheurs tunisiens qui se sont mobilisĂ©s. A l’appel du syndicat historique de la Tunisie rĂ©sistance, l’UGTT, mais aussi par soucis de solidaritĂ©, eux qui au quotidien sauvent des dizaines de migrants Ă  la dĂ©rive, les magnifiques pĂȘcheurs tunisiens ont donc empĂȘchĂ© le C-Star de mouiller dans leur ports.».

138 euros par an pour entendre cela au quotidien


Nul ne sait Ă  quoi aboutira l’action de Defend Europe et du C-star, navire qui ne pourra pas stopper l’immigration Ă  lui tout seul. Mais l’opĂ©ration de communication, parfaitement rĂ©ussie et maĂźtrisĂ©e, a le mĂ©rite :

  • d’obliger les autoritĂ©s, notamment italiennes, Ă  confirmer les liens et les trafics entrepris entre les passeurs, les ONG, et les migrants
  • de rĂ©vĂ©ler dĂ©finitivement, pour ceux qui avaient encore des doutes, le parti pris, intĂ©gral, de la presse française subventionnĂ©e, en faveur des migrants et de l’immigration
  • d’empĂȘcher les dirigeants europĂ©ens de continuer la politique de l’autruche vis Ă  vis du drame humanitaire, civilisationnel, culturel, qui se joue actuellement dans la mer MĂ©diterranĂ©e.

Guerre totale contre la presse subventionnée

Defend Europe l’a d’ailleurs parfaitement rĂ©sumĂ© dans son dernier communiquĂ© : «Depuis notre arrivĂ©e en MĂ©diterranĂ©e, les ONG dĂ©chantent . Defend Europe fait actuellement la Une des mĂ©dias italiens : reportage dans les journaux tĂ©lĂ©visĂ©s, Ă©missions de radios, articles dans la presse Ă©crite
 Notre impact est Ă©norme dans un pays frappĂ© de plein fouet par les activitĂ©s des ONG et des passeurs d’immigrĂ©s clandestins.

Dans le mĂȘme temps, une partie de la gauche activiste italienne nous accuse d’avoir jouĂ© un rĂŽle dans l’immobilisation du Juventa, ce navire de l’ONG Juggend Rettet’s, pris la main dans le sac il y a une semaine, en train d’échanger des informations avec des passeurs tout en embarquant des clandestins.

Hier, nous avons interceptĂ© un Ă©change radio entre le Golfo Azzuro de l’ONG Open Arms et la marine italienne. Cette derniĂšre ayant remarquĂ© que le Golfo Azzuro Ă©tait entrĂ© dans les eaux libyennes pour rĂ©cupĂ©rer des clandestins lui interdisait de remonter vers les ports italiens. Suite Ă  quoi, nous nous sommes mĂȘlĂ©s Ă  la conversation pour dire Ă  l’équipage du Golfo Azzuro qu’il n’était plus le bienvenu au large des cĂŽtes de Libye.

Enfin, une autre bonne nouvelle ! MĂ©decins sans frontiĂšres qui refuse de signer la charte proposĂ©e par l’Italie aux ONG prĂ©voyant notamment la prĂ©sence d’un policier Ă  bord, lance un cri d’alarme : les campagnes engagĂ©es rĂ©cemment contre les ONG portent un coup trĂšs dur Ă  ses finances. MSF parle d’une « chute verticale des dons, une vĂ©ritable catastrophe sur le plan financier qui risque d’entraver notre action ». Moins d’actions des ONG, c’est moins de clandestins, et donc en bout de chaĂźne une baisse du chiffre d’affaires des rĂ©seaux de passeurs.»

La guerre mĂ©diatique est en tout cas totale dĂ©sormais, entre des mĂ©dias et des journalistes aux ordres (financiers, politiques, Ă©conomiques) de quelques dĂ©cideurs sans frontiĂšres (d’oĂč le rĂŽle d’idiots utiles jouĂ© par les militants d’extrĂȘme gauche) et la presse alternative, dont le rĂŽle est de faire contrepoids Ă  la propagande officielle.

Article paru sur le site Breizh Info.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.