L’avis de Jean-François TouzĂ©
Sauf aboutissement des manƓuvres partisanes que mĂšne un Parti travailliste tentĂ© de renouer avec ses dĂ©mons gauchistes des annĂ©es 1970, alliĂ© aux libĂ©raux centristes et Ă  une fraction des conservateurs, artificiellement coalisĂ©s dans une recherche dĂ©sespĂ©rĂ©e de nouvelles Ă©lections aprĂšs l’Ă©ventuel vote d’une motion de dĂ©fiance ; sauf intervention aussi improbable qu’institutionnellement aventureuse de la Reine ; sauf nouveau dĂ©lai accordĂ© par la Commission avec l’aval de Berlin, le Royaume (encore) Uni devrait, avec ou sans accord, quitter pour de bon l’Union EuropĂ©enne dans deux mois.
Il faudra alors rendre hommage Ă  Boris Johnson d’avoir su respecter la dĂ©cision souveraine du peuple britannique, rompant ainsi avec les habitudes fĂ©lonnes des dirigeants europĂ©ens.
La sortie de cette union technocratique synonyme d’impuissance et de nĂ©gation d’un destin civilisationnel rĂ©pond sans nul doute Ă  une aspiration anglaise profonde, Ă  la fois identitaire et Ă©conomique.
Pour autant, au moment oĂč les forces nationales et populaires s’organisent et Ă©mergent dans de nombreux pays du continent afin de prendre les commandes, non seulement de leurs Etats, mais aussi d’une Europe politique encore Ă  construire, il serait dĂ©solant que la Grande Bretagne s’Ă©loigne trop dĂ©finitivement de ce qui reste une ambition suprĂȘme, conforme Ă  l’Histoire.
Boris Johnson, grand admirateur de son prĂ©dĂ©cesseur au 10 Downing street, Winston Churchill, auquel il consacra une biographie remarquable Comment un seul homme changea l’Histoire, se souvient bien sĂ»r de la rĂ©plique cinglante que fit l’ancien Premier ministre Ă  Charles De Gaulle : « Entre le Grand Large et le continent, nous choisirons toujours le Grand large ».
De fait, Churchill devenu domestique de Roosevelt, fut, comme on le sait, l’exĂ©cutant docile du maĂźtre amĂ©ricain, en particulier lors des funestes confĂ©rences de Yalta et de TĂ©hĂ©ran, qui dĂ©cidĂšrent du sort cruel de toute une partie de l’Europe abandonnĂ©e Ă  la dictature rouge.
Soixante quinze ans plus tard, les appels du pieds appuyés de Donald Trump au nouveau Premier ministre britannique peuvent faire craindre que ce qui fut sera.
Le risque est que le « Leave » dont Boris Johnson fut un partisan acharnĂ© pendant la campagne rĂ©fĂ©rendaire, ne soit au final synonyme de « Return » : retour dans les bras dĂ©jĂ  tendus des États-Unis d’AmĂ©rique.
Article publié sur le site SynthÚse nationale.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99