Le 27 fĂ©vrier, la justice britannique a suspendu jusqu’à mi-mai l’examen de la demande d’extradition de Julian Assange, fondateur de WikiLeaks. RĂ©clamĂ© par la justice amĂ©ricaine, il risque jusqu’à 175 ans de prison pour 18 chefs d’inculpation, la plupart impliquant une violation de l’Espionage Act.

Julien Assange.

Julien Assange.

Assange a Ă©tĂ© accusĂ© de trente et un chefs de piratage et de crimes connexes. Selon sa thĂ©orie, la vieille lutte des classes ou entre droite et gauche, libĂ©raux et conservateurs, dĂ©mocrates et rĂ©publicains n’est plus pertinente aujourd’hui, sinon pour amuser la galerie. À l’heure actuelle la lutte est celle des individus contre l’idĂ©ologie technique, ce qu’il nomme les « rĂ©seaux de patronage » en fait des techno-systĂšmes savants. Économie, commerce ou Ă©cologie, ils sont conçus pour faire croire aux simples citoyens Ă  coups de manipulations par mĂ©dias, rĂ©seaux sociaux et influenceurs, qu’ils ne sont pas assez Ă©duquĂ©s pour comprendre la complexitĂ© des enjeux.

Assange pense que l’éthique, qui peut se dĂ©finir comme la mise en Ɠuvre des valeurs morales dans la sociĂ©tĂ© est ainsi corrompue par ces rĂ©seaux de patronage adossĂ©s Ă  des algorithmes de surveillances trĂšs intrusifs. Ils analysent les opinions et sous couvert de la complexitĂ© des enjeux les manipulent pour amener le peuple aux bonnes soumissions. Son idĂ©e est donc de tout rĂ©vĂ©ler. Crypter les mails est ainsi le plus dĂ©rangeant pour ces rĂ©seaux de patronage. En devenant incomprĂ©hensibles pour les algorithmes de surveillance, ils garantissent l’anonymat des rĂ©vĂ©lations

WikiLeaks est cloisonnĂ© pour protĂ©ger les sources, au cas oĂč une partie serait craquĂ©e. L’ensemble est cryptĂ© et le trafic gardĂ© anonyme grĂące Ă  une version modifiĂ©e du fameux rĂ©seau Tor du dark web. De plus les ordinateurs Wikileaks produisent en permanence des centaines de milliers de fausses informations qui noient ainsi les documents rĂ©els.

Les États-Unis dĂ©cident le 23 mai 2019 d’inculper Assange pour espionnage. Crime passible de la peine de mort. Assange Ă©voque son intention de solliciter l’asile politique en Suisse, mais les États unis menacent la Suisse de reprĂ©sailles si la demande Ă©tait acceptĂ©e et obtiennent son interdiction bancaire.

Et pour plus de sĂ©curitĂ©, en aoĂ»t 2010, la justice suĂ©doise accuse Julian Assange de viols sur mineurs. Affaire classĂ©e sans suite, mais comme par hasard, apparue aprĂšs que Wikileaks a publiĂ© 77 000 documents confidentiels de l’armĂ©e amĂ©ricaine sur la guerre en Afghanistan puis annoncĂ©, le 15 aoĂ»t 2010, vouloir en publier 15 000 autres.

Le 7 dĂ©cembre 2010, Assange est arrĂȘtĂ© par la police britannique Ă  la demande de la SuĂšde. Bob Beckel un conseiller des Clinton et analyste politique expliquait finement en 2010 sur Fox News : « Il n’y a qu’une chose Ă  faire, fumer ce fils de pute illĂ©galement ».

Le 16 dĂ©cembre 2010, avec l’aide d’un comitĂ© de soutien dont Michael Moore, Ken Loach ou Bianca Jagger, et le versement d’une caution de 282 000 €, Julian Assange est libĂ©rĂ©. Il fait appel, mais qui est rejetĂ©. Assange se rĂ©fugie le 19 juin 2012 Ă  l’ambassade de l’Équateur Ă  Londres oĂč il obtient l’asile politique malgrĂ© l’opposition des Anglais poussĂ©s par les AmĂ©ricains.

L’ambassade Ă©quatorienne est mise sous surveillance constante par la CIA et la police pour lui sauter dessus s’il tente d’en sortir. En mai 2017, eu Ă©gard Ă  la fragilitĂ© des accusations, le parquet suĂ©dois abandonne les poursuites pour viol. Mais restent celles de la justice britannique qui lui reproche de ne pas avoir respectĂ© les termes de sa libertĂ© sous caution en demandant l’asile Ă  l’ambassade.

Le 20 juillet 2018 le prĂ©sident Ă©quatorien Moreno cĂšde aux pressions amĂ©ricaines et accepte de remettre Assange aux autoritĂ©s britanniques. Le 11 avril 2019, Assange est arrĂȘtĂ© dans l’enceinte de l’ambassade par la police britannique. Sa nationalitĂ© Ă©quatorienne lui est Ă©galement retirĂ©e. CorrĂ©lativement, et pour faire bonne mesure, le 13 mai 2019, juste aprĂšs son arrestation par la police britannique, la justice suĂ©doise reprend l’inculpation de viol.

Son ordinateur et ses tĂ©lĂ©phones sont aimablement renvoyĂ©s aux États-Unis. Reste maintenant Ă  l’extrader. L’accusation n’est alors rien d’autre que celle de piratage informatique. Mais le 23 mai 2019 elle est requalifiĂ©e en espionnage, crime passible de la peine capitale. Alan Duncan, ministre d’État britannique, avait bien sĂ»r garanti aux autoritĂ©s Ă©quatoriennes que Julian Assange ne serait pas extradĂ© vers un pays oĂč il pourrait risquer la peine de mort, ce qui avait provoquĂ© l’éclat de rire du secrĂ©taire d’État amĂ©ricain Mike Pompeo.

Bien davantage que les complotistes systĂ©matiques dont l’objectif est surtout de se mettre en valeur, Julien Assange et Edward Snowden en s’attachant Ă  produire des faits cachĂ©s, mais vĂ©rifiables sont devenus les vrais ennemis de ce systĂšme techno-algorithmique gĂ©nĂ©ralisĂ©, de surveillance et de manipulations, qui ambitionne au nom du bien de tous, le libre assujettissement de chacun.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Philippe Joutier

Inspecteur, puis Directeur dĂ©partemental au MinistĂšre de la Jeunesse et des Sports. Titulaire d’un DEST de biologie du Conservatoire National des Arts et MĂ©tiers, il est Ă©galement ancien auditeur de l’Institut des Hautes Études de la DĂ©fense Nationale et a fait partie d’un groupe ministĂ©riel de lutte contre les sectes
 Il est l'auteur des livres “Les Extrafrançais” et "Les corruptions religieuses" aux Ă©ditions Dualpha.

Articles similaires