La politique d’accueil des migrants menĂ©e par l’Allemagne depuis les annĂ©es 1990 a conduit Ă  ce que des villages entiers vivent de l’argent des contribuables allemands. À titre d’exemple, un habitant de la ville de Rashdiye, au sud-est de la Turquie, raconte son histoire au Berliner Morgenpost (BM).

Depuis que la guerre civile a fait rage entre Arabes et chrĂ©tiens au Liban, entre 100’000 et 200’000 personnes ont fui vers l’Allemagne à la fin des annĂ©es 1990.

Les autoritĂ©s allemandes de l’immigration sont submergĂ©es par les « Kurdes libanais ». La plupart n’ont plus de passeport, d’autres jettent leur carte d’identitĂ© turque pour augmenter leurs chances d’obtenir l’asile.

Les autoritĂ©s rejettent nĂ©anmoins leurs demandes dans de nombreux cas. Mais comme aucun État ne se sent responsable et que les papiers font dĂ©faut, les gens bĂ©nĂ©ficient de « tolĂ©rance » et peuvent rester en Allemagne. Provisoirement.

Aujourd’hui, un village turc de 700 habitants dĂ©pend financiĂšrement de l’Allemagne. Le village entier vit de l’argent provenant de l’Allemagne, indique le site Berliner Morgenpost.

Un homme du village turc explique comment il a vĂ©cu de l’aide sociale allemande et a mĂȘme achetĂ© une tĂ©lĂ©vision: «Vous obtenez une sorte de salaire lĂ -bas, de l’aide sociale (
) L’Allemagne est du cĂŽtĂ© des pauvres. J’ai Ă©tĂ© lĂ -bas pendant trois mois, j’ai aussi reçu ce salaire. Allah merci! Nous avons achetĂ© une tĂ©lĂ©vision. »

Il raconte comment des familles entiĂšres reçoivent une aide sociale, mais selon lui, ses enfants travaillent. « Maintenant mes enfants possĂšdent certains hĂŽtels et mĂȘme une station service. »

Voice of Europe / Morgenpost.de

Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99