Il n’y a pas de petites Ă©conomies, tout est bon Ă  prendre – ou plutĂŽt Ă  ne pas dĂ©bourser –, surtout lorsqu’il s’agit de l’État (le nĂŽtre en l’occurrence) dont la dette publique s’Ă©lĂšve tout de mĂȘme à « 2 226,1 milliards d’euros à la fin du troisiĂšme trimestre 2017, soit 98,1 % du PIB contre 55,8 % Ă  la fin de 1995 et 66,8 % Ă  la veille de la crise de 2008 » (chiffres sur WikipĂ©dia). À 3 ou 4 000 milliards prĂšs, ne chipotons pas.

Père-Lachaise Division 17 MercƓur.

Père-Lachaise Division 17 MercƓur.

Ainsi, les nouvelles rĂšgles d’allocation pour frais funĂ©raires allouĂ©e aux dĂ©putĂ©s de l’AssemblĂ©e nationale, aux anciens Ă©lus et
 à leur famille (sic !) sont entrĂ©es en vigueur le 15 mars, sans recours, possible : ce sera 382 000 euros de dĂ©penses funĂ©raires en moins car celles-ci passeront de 18 255 euros maximum Ă  un forfait 2 350 euros, soit (presque) le coĂ»t moyen d’une prestation d’obsĂšques.

C’est toujours ça, mĂȘme si certains soupireront que c’est une goutte d’eau dans le tsunami de la dette française, tandis que d’autres s’étonneront, en lisant ces lignes, de dĂ©couvrir qu’un tel privilĂšge existait
 Que des frais de dĂ©placement ou de nourriture puissent ĂȘtre remboursĂ©s Ă  nos Ă©lus dans le cadre de leurs fonctions, on le conçoit, mais lorsque la Camarde siffle leur fin de vie, comme c’est le lot de tout Ă  chacun, c’est tout de mĂȘme plus difficile Ă  admettre


Les cheminots ne sont donc pas les seuls Ă  voir leurs privilĂšges d’antan bousculĂ©s par l’actuel gouvernement, mĂȘme si les leurs avaient peut-ĂȘtre davantage de raisons Ă  avoir Ă©tĂ© instituĂ©s Ă  une Ă©poque que les moins d’un demi-siĂšcle n’ont pas connu


Notons que le gouvernement français ne fait que s’aligner sur ce qui se pratique au Parlement europĂ©en
 et que le SĂ©nat n’est pas concernĂ© pour le moment : vu la moyenne d’ñge de ses membres, l’économie rĂ©alisĂ©e serait Ă  l’évidence plus substantielle !

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Philippe Randa

Directeur du site EuroLibertĂ©s. Ancien auditeur de l’Institut des Hautes Études de DĂ©fense Nationale, chroniqueur politique, Ă©diteur (Ă©ditions Dualpha, DĂ©terna et L'Æncre) et auteur de plus d’une centaine de livres. SociĂ©taire de l’émission « Bistrot LibertĂ© » sur TVLibertĂ©s, il co-anime avec Roland HĂ©lie l'Ă©mission « SynthĂšse » sur Radio LibertĂ©s tous les jeudi. Ses chroniques politiques sont publiĂ©es chaque annĂ©e en recueil sous le titre : « Chroniques barbares ».

Articles similaires