Tristan Hurel ♩
SFEN, SociĂ©tĂ© Française d’Énergie nuclĂ©aire.

Quand certains ouvrent des centrales Ă  charbon, d’autres font le chemin inverse. DĂšs les annĂ©es 1970, la Finlande a fait le choix du nuclĂ©aire, au cĂŽtĂ© d’autres sources de production d’électricitĂ©. Un choix confirmĂ© et renouvelĂ© depuis. Le pays, qui a interdit l’utilisation du charbon aprĂšs 2029, mise sur le nouveau nuclĂ©aire pour dĂ©carboner son Ă©lectricitĂ©, et pourquoi pas son chauffage.

Avec une part de 38 % en 2017, le nuclĂ©aire est la premiĂšre source de production d’électricitĂ© finlandaise, devant l’hydroĂ©lectricitĂ©, les centrales thermiques fossiles et de biomasse. Le pays dispose de quatre rĂ©acteurs en fonctionnement. Deux, Ă  eau bouillante, sont opĂ©rĂ©s par TVO sur le site d’Olkiluoto, et deux, des VVER russes, par Fortum a Loviisa. Les rĂ©acteurs 1 & 2 d’Olkiluoto, mis en service en 1978 et 1980 avec une capacitĂ© de 660 MW, ont vu leur puissance augmenter d’un tiers lors de leur troisiĂšme visite dĂ©cennale, pour atteindre 880 MW chacun. TVO souhaite dĂ©sormais porter leur capacitĂ© de production a 1 000 MW. L’opĂ©rateur a Ă©galement fait une demande pour prolonger Ă  60 ans leur durĂ©e d’exploitation, sous rĂ©serve de validation de l’autoritĂ© de suretĂ© finlandaise lors des prochaines visites dĂ©cennales. Les deux rĂ©acteurs de Loviisa fermeront en 2027 et 2030, aprĂšs 50 ans de fonctionnement, et ceux d’Olkiluoto 1 et 2, mis en service au mĂȘme moment que ceux de Fessenheim, en 2038. Avec un facteur de charge de 95 % ces dix derniĂšres annĂ©es, ces quatre rĂ©acteurs finlandais sont parmi les plus performants au monde.

MalgrĂ© ces bons rĂ©sultats, la production d’électricitĂ© finlandaise ne suffit pas Ă  couvrir ses besoins. Le pays doit importer annuellement 20 TWh, pour une consommation de 85,5 TWh. GrĂące Ă  la mise en service d’une interconnexion de 2 800 MW avec la SuĂšde, la Finlande, qui achetait jusqu’en 2011 les trois quarts de son Ă©lectricitĂ© importĂ©e de Russie, s’approvisionne dĂ©sormais presque exclusivement avec l’électricitĂ© bas carbone, nuclĂ©aire et hydraulique, de son voisin scandinave.

Une part du nucléaire bientÎt à 60 % du mix électrique ?

Le dĂ©ficit de production Ă©lectrique finlandais sera en grande partie comblĂ© par la mise en service de l’EPR d’Olkiluoto, en mai 2019. Avec ses 1 600 MW et ses 13 TWh annuels, le rĂ©acteur fournira Ă  lui seul 15 % des besoins en Ă©lectricitĂ© du pays. La mise en service de l’EPR constitue la premiĂšre pierre du renouveau nuclĂ©aire finlandais. Les autoritĂ©s et les industriels Ă©lectro-intensifs misent en effet sur l’atome, au cĂŽtĂ© des Ă©nergies renouvelables, pour dĂ©carboner en profondeur l’économie.

À partir de 2019, l’EPR d’Olkiluoto 3 (OL3) produira plus d’électricitĂ© que toutes les centrales fossiles de Finlande.

Mi-avril, le gouvernement a avancĂ© d’un an, a 2029, l’interdiction du charbon dans la production d’énergie. Afin d’accompagner cette transition bas carbone, la construction d’un sixiĂšme rĂ©acteur, un VVER-1200, a Ă©tĂ© dĂ©cidĂ©e en 2013. Cette nouvelle centrale sera localisĂ©e Ă  Hanhikivi, dans le centre du pays, au bord de la Baltique. Fennovoima, un consortium rĂ©unissant Fortum et une quinzaine d’industriels ou groupements d’entreprises Ă©lectro-intensifs, et le russe Rosatom dĂ©tiendront respectivement 66 et 34 % du projet. En Finlande, depuis les annĂ©es 1930, les industriels Ă©lectro-intensifs investissent directement dans les moyens de production. Avec cette sixiĂšme unitĂ©, l’électricitĂ© finlandaise sera alimentĂ©e Ă  hauteur de 60 % par du nuclĂ©aire. Le premier Ă©lectron de ce projet de 6,7 milliards d’euros n’est pas attendu avant 2025.

De nouveaux réacteurs pour décarboner le chauffage ?

La Finlande s’appuie aussi sur le nuclĂ©aire et l’électricitĂ© pour dĂ©carboner son chauffage. 700 000 pompes Ă  chaleur, fonctionnant Ă  l’électricitĂ©, sont installĂ©es dans le pays, soit le plus grand nombre par habitant au sein de l’Union europĂ©enne. Le pays peut aussi capitaliser sur son important rĂ©seau de chauffage urbain. Les villes d’Helsinki, d’Espoo et de Kirkkonummi ont ainsi lancĂ© des Ă©tudes pour dĂ©terminer la possibilitĂ© de remplacer le chauffage urbain assurĂ© aujourd’hui par du gaz et du charbon par l’énergie thermique fournie par de petits rĂ©acteurs modulaires (SMR).

Relations avec la France

Le projet OL3, qui a connu des retards et des dĂ©passements de couts importants, avait dĂ©bouchĂ© sur des rĂ©clamations entre les parties prenantes du projet : AREVA SA et Siemens, membres du consortium en charge de la construction de la centrale nuclĂ©aire, et l’exploitant et client TVO. En mars 2018, un accord global a Ă©tĂ© conclu et clĂŽture le contentieux existant.

Source

Article paru sur le site Metamag.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99