Contrairement Ă  ce que l’on affirmait en 2015, les migrants sont loin d’ĂȘtre un bĂ©nĂ©fice pour l’économie. Une Ă©tude du mathĂ©maticien Jan van Beek, rapportĂ©e par WNL, montre au contraire que l’admission de demandeurs d’asile non occidentaux dans le pays entraĂźne des coĂ»ts nets Ă©levĂ©s pour la sociĂ©tĂ© nĂ©erlandaise.

Dans son Ă©tude, Van Beek s’efforce d’abord de faire la distinction entre les demandeurs d’asile et les migrants qui viennent aux Pays-Bas pour travailler ou Ă©tudier. Il constate chez les premiers une forte dĂ©pendance aux prestations de l’aide sociale.

« On peut calculer ce que les gens contribuent aux finances publiques au cours de leur vie et ce qu’ils reçoivent en prestations et en pensions », Ă©crit-il.

Selon lui, le coĂ»t des demandeurs d’asile non occidentaux est de « quelques centaines de milliers d’euros », donc beaucoup plus Ă©levĂ© que les cinquante Ă  cent mille dont parlait un rapport statistique de 2003.

Un demandeur d’asile non occidental moyen coĂ»te 250 000 euros au cours de sa vie. Mais si l’on veut tenir compte du regroupement familial et de la naissance d’enfants, ce chiffre doit ĂȘtre multipliĂ© par 4 environ.

Le rĂ©sultat est qu’un seul demandeur d’asile pourrait coĂ»ter un million Ă  la sociĂ©tĂ© nĂ©erlandaise.

Ce n’est qu’une estimation, mais il faut ĂȘtre conscient de cet ordre de grandeur, qui est « substantiel ».

Nombre de demandeurs d’asile aux Pays-Bas : 2014 (20 000), 2015 (54 000), 2016 (31 000), 2017 (30 000).

Au total, les Pays-Bas accordent l’asile Ă  131 000 personnes, dont une trĂšs grande majoritĂ© provient de pays non occidentaux comme la Syrie, l’Afghanistan, l’ErythrĂ©e, l’Irak, l’Iran et l’Albanie.

Si nous faisons une estimation prudente, nous pouvons dire que 85% sont non-occidentaux, ce qui signifie que plus de 100 000 migrants non-occidentaux ont reçu l’asile aux Pays-Bas.

En prenant le million de Van Beek par migrant comme estimation, nous arrivons Ă  une charge nette de 100 milliards d’euros reprĂ©sentĂ©e par les migrants non occidentaux aux Pays-Bas au cours de leur vie.

Source : Voice of Europe : Non-western asylum seekers to cost Dutch society billions, study shows

Résumé Cenator pour le site LesObservateurs.ch.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

 

A propos de l'auteur

Euro Libertes

EuroLIbertés est le site de la réinformation européenne.

Articles similaires