L’essayiste Guillaume Faye est dĂ©cĂ©dĂ© le 6 mars dernier, la semaine mĂȘme oĂč son dernier essai en date, La Guerre civile raciale Ă©tait officiellement lancĂ©. Auteur prolifique, Faye s’était d’abord fait connaĂźtre dans les annĂ©es soixante-dix-quatre-vingts pour son engagement au GRECE, fer de lance de la Nouvelle droite incarnĂ©e par Alain de Benoist.

AprĂšs une quinzaine d’annĂ©es de recul, Faye refit surface Ă  la fin des annĂ©es quatre-vingt-dix, alors que le mouvement identitaire, ou du moins ses idĂ©es, prenait une nouvelle orientation, se dĂ©finissant de moins en moins comme « national-rĂ©volutionnaire » et davantage comme « identitaire ». La transition d’UnitĂ© radicale (UR) en Bloc identitaire, bien que causĂ©e par la dissolution d’UR illustre Ă  merveille ce changement qui fut loin d’ĂȘtre superficiel.

Un des acteurs clefs de cette mĂ©tamorphose fut sans conteste Guillaume Faye qui avec des essais et articles chocs remit de l’avant l’ethnicitĂ© au centre du combat. Refusant toute ƓillĂšre, toute limite au dĂ©bat, il prit le taureau par les cornes et appela un « chat » un « chat », alors que tant d’auteurs tournaient autour du pot pour Ă©viter la diabolisation et l’ostracisme. Oui, le systĂšme Ă©tait corrompu, amĂ©ricanisĂ©, atomisĂ©, mais le danger numĂ©ro un Ă©tait la submersion migratoire, qui « s’accomplit autant par les maternitĂ©s que par les frontiĂšres ouvertes ».

Avant que Renaud Camus n’invente le terme Grand remplacement, Faye avait dĂ©jĂ  bien thĂ©orisĂ© le phĂ©nomĂšne. Avant que Merkel, Sarkozy et Blair n’admettent l’échec du multiculturalisme, Faye l’avait bel et bien Ă©noncĂ©.

Les troubles ethniques, la dĂ©linquance et l’émergence d’un Islam radical Ă©taient en fait les prĂ©mices d’affrontements ethniques Ă  venir. Bien avant les Ă©meutes de 2005, il envisageait la recrudescence de ces actes, consĂ©quences d’une assimilation impossible, car « une RĂ©publique, un Empire, un Royaume ne peuvent fĂ©dĂ©rer des peuples que si ces derniers sont ethniquement apparentĂ©s ».

Aux discours et Ă  la vision mĂ©tapolitique vĂ©hiculĂ©e par ses compatriotes, Faye opposait la dure rĂ©alitĂ©. Les conflits ethniques et la submersion migratoire n’auraient rien Ă  voir avec les dĂ©bats acadĂ©miques opposant les tenants de la RĂ©volution conservatrice contre les adeptes d’un socialisme europĂ©en. Cet intellectualisme minant le camp national Ă©tait pour lui une tare. Les grands mots ne changeraient rien quand la situation dĂ©gĂ©nĂ©rerait.

Tout partait d’abord et avant tout du fait ethnique, de la survie des peuples europĂ©ens qui est menacĂ©e sur leurs territoires ancestraux, leurs derniers retranchements. Le reste n’était que discussion stĂ©rile sur le sexe des anges.

Maintenant que l’on sait que dans les prochaines dĂ©cennies les peuples europĂ©ens seront minoritaires dans leurs propres pays, les prĂ©dictions de Faye ne tiennent plus des prophĂ©ties hypothĂ©tiques, mais bien d’une simple constatation.

Pourtant, il nous lançait un appel dans La colonisation de l’Europe, nous enjoignant de ne pas baisser les bras et de choisir l’action, la prĂ©paration des jours Ă  venir : « Mais ne soyons pas excessivement pessimistes : la mĂ©moire, l’identitĂ© et la volontĂ© d’un peuple peuvent retrouver parfois des rejaillissements inattendus si une minoritĂ© rebelle maintient la flamme et procĂšde, les temps venus, Ă  un nouvel embrasement. »

VoilĂ  ce qui Ă  mon sens doit ĂȘtre retenu de l’Ɠuvre de Faye, une Ɠuvre brĂ»lante par sa passion et par l’urgence qu’elle transmet.

L’ArchĂ©ofuturisme de Guillaume Faye, Ă©ditions de L’Æncre, collection « Politiquement incorrect », dirigĂ©e par Philippe Randa, 266 pages, 31 euros. Pour commander ce live, cliquez ici.

L’ArchĂ©ofuturisme de Guillaume Faye (Éd. L'Æncre).

L’ArchĂ©ofuturisme de Guillaume Faye (Éd. L’Æncre).

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

RĂ©mi Tremblay

RĂ©mi Tremblay, Ă©diteur du Harfang, porte-parole de la FĂ©dĂ©ration des QuĂ©bĂ©cois de souche, collaborateur Ă  plusieurs journaux (PrĂ©sent, Livr’Arbitres, Council of Euro-Canadians et Alternative Right) ; il a dĂ©jĂ  publiĂ© le livre "Les Acadiens : du Grand DĂ©rangement au Grand Remplacement" et "Le Canada français, de Jacques Cartier au gĂ©nocide tranquille" (avec Jean-Claude Rolinat) aux Ă©ditions Dualpha. Il est le correspondant d'EuroLibertĂ©s au Canada.

Articles similaires