Les mƓurs sont la source du lien social. Il y a des mƓurs collectives parce que l’homme est fondamentalement fait pour vivre en sociĂ©tĂ©, et que ces mƓurs consolident le rapport social et permettent de dĂ©finir le bien commun. Il ne peut y avoir de vie commune que lĂ  oĂč il existe des valeurs et des pratiques partagĂ©es, valeurs et pratiques qui sont autant de normes constitutives de l’identitĂ© collective.

ÉlĂ©ments N°167.

ÉlĂ©ments N°167.

Le peuple ne peut pas ĂȘtre souverain s’il ne forme pas une entitĂ© oĂč les gens se connaissent et se reconnaissent, ont confiance les uns dans les autres et tiennent leurs engagements rĂ©ciproques.

C’est la raison pour laquelle il est illusoire de parler de « vivre ensemble » lĂ  oĂč l’on a par avance dĂ©truit les conditions de la dĂ©pendance mutuelle et du commun. Et c’est aussi pourquoi l’immigration massive Ă  laquelle on assiste dans les pays occidentaux suscite de telles difficultĂ©s. Que les membres d’une mĂȘme sociĂ©tĂ© soient d’origine variĂ©e n’est pas en soi un problĂšme. Le problĂšme commence dĂšs que les valeurs et les pratiques partagĂ©es se heurtent Ă  d’autres valeurs et Ă  d’autres pratiques, qui tentent de s’acclimater sous la forme d’une contre-sociĂ©tĂ© Ă©trangĂšre Ă  la culture d’accueil. Le problĂšme de l’immigration n’est en dĂ©finitive ni un problĂšme de race ni un problĂšme d’origine. C’est un problĂšme de mƓurs qui, lorsqu’elles se rĂ©vĂšlent inconciliables, crĂ©ent de ce fait des situations potentiellement polĂ©mogĂšnes, car intrinsĂšquement destructrices du commun.

Au sommaire du N°167 d’ÉlĂ©ments

‱ FigaroVox, Causeur, Le Postillon… Le renouveau de la presse d’opinion.
Entretien avec Alexandre Devecchio, SĂ©bastien Le Fol et Daoud Boughezala

Dossier :

La réponse polythéiste face aux fondamentalismes
‱ Le dĂ©bat Michel Onfray – Alain de Benoist
‱ Ces Ă©crivains catholiques convertis au paganisme
‱ Pour un rĂ©enchantement paĂŻen du monde
‱ Claude Seignolle, le rĂ©enchanteur

Et aussi…

‱ De quoi le terrorisme est-il le nom ?
‱ L’Europe est-elle condamnĂ©e Ă  subir le terrorisme ?
‱ À l’école du lynchage mĂ©diatique
‱ Quel sens donner à la guerre ?
‱ Les migrations pour les nuls
‱ Face au second choc migratoire, par Jean-Paul GourĂ©vitch
‱ La bombe dĂ©mographique africaine, par Bernard Lugan
‱ La dĂ©croissance : entretien avec Serge Latouche
‱ ChĂĄvez, une rĂ©volution inachevĂ©e
‱ Le centenaire de LĂ©on Bloy
‱ Éric Rohmer, un hĂ©ritier du Grand SiĂšcle

6,90 €, chez votre marchand de journaux

 

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.