Les rĂ©compenses internationales donnent bien le ton d’un politiquement correct totalement dĂ©connectĂ© des rĂ©alitĂ©s, ainsi que de l’idĂ©ologie dominante.

Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron.

Prix Nobel, Homme de l’annĂ©e de Time Magazine, ONU, ne laissent pas de surprendre par leur sens politique acĂ©rĂ© et leur perspicacitĂ© renversante.

Ce fut encore le cas lorsque le 26 septembre, Emmanuel Macron fut sacrĂ© « Champion de la Terre », titre plus que ronflant autant que dĂ©risoire si ce n’est risible. Il est le couronnement du verbiage lĂ©nifiant dans lequel Emmanuel Macron est passĂ© maĂźtre. Le dĂ©calage entre les mots et les faits du prĂ©sident français est flagrant dans tous ses discours et constitue la marque de fabrique de cet expert en angĂ©lisme. Bien sĂ»r on est loin de DĂ©mosthĂšne, mais beaucoup plus proche d’un travestissement de la politique en une hypocrisie que mĂȘme Machiavel renierait. Ainsi le « Make our planet great again » de Macron en 2017 Ă©tait seulement un pied de nez politique Ă  Trump, plus qu’une Ă©vidence Ă©cologiste. Il n’y a qu’à entendre Nicolas Hulot pour s’en convaincre si les faits n’y suffisaient pas.

Ce titre mĂ©galomaniaque de « Champion de la Terre » pour un « champion de la sphĂšre » Ă©conomico-financiĂšre mondialisĂ©e est une injure au bon sens, mais n’est pas sans rappeler le Prix Nobel de la Paix attribuĂ© Ă  Barack Obama en 2009, empĂȘtrĂ© dans ses guerres en Irak et en Afghanistan.

Mais le phĂ©nomĂšne n’est pas nouveau. Le cĂ©lĂšbre Time Magazine dĂ©cerne depuis prĂšs d’un siĂšcle le titre d’« Homme de l’annĂ©e » puis « PersonnalitĂ© de l’annĂ©e ». Ainsi Hitler pour l’annĂ©e 1938, l’ayatollah Khomeiny en 1979, Poutine en 2007, Obama en 2012, Trump en 2016. C’est une auberge espagnole indescriptible ! Mieux encore, en 1999, Time Magazine hĂ©sita longuement pour dĂ©cerner le titre d’« Homme du SiĂšcle » finalement Ă  Albert Einstein, aprĂšs avoir Ă©cartĂ© en derniĂšre minute
 Adolf Hitler ! Cet inventaire Ă  la PrĂ©vert mĂ©lange des hommes d’état de puissances majeures (pourtant le prĂ©sident chinois n’a pas encore eu cet honneur
), des intĂ©gristes islamistes terroristes (Khomeiny), deux papes (?)
 manque un raton laveur !

Le prix Nobel de la Paix, lui, est attribuĂ© Ă  Franck Kellogg pour le pacte Briand-Kellogg en 1929, dont les signataires sont convenus de rĂ©soudre tous les conflits par des moyens pacifiques et ont renoncĂ© Ă  la guerre comme instrument de politique nationale. On a vu le rĂ©sultat ! Mais aussi Martin Luther King pour les droits civiques aux USA, MĂšre Theresa pour ses compassions charitables lointaines, Elie Wiesel en 1986 pour son action concernant l’Holocauste. On le voit, tous les intĂ©rĂȘts catĂ©goriels ou locaux sont rĂ©compensĂ©s au titre d’un exemple universel du « bien Ă  penser ».

Mais gageons que Macron s’est certainement vu reconnaĂźtre Ă  sa juste valeur par l’attribution du titre de « Champion de la Terre », mais dans un sens plus gĂ©nĂ©ral, lui qui se rĂȘve en leader du monde de la mixitĂ© et de la toute-puissance des GAFAM et des firmes multinationales. Leader de l’Europe « progressiste » contre l’Europe des peuples aujourd’hui, demain champion du monde toutes catĂ©gories et porteur de toutes les vertus dĂ©mocratiques, migratoires et compassionnelles pour sauver le monde.

On vit une Ă©poque formidable


Amen !

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Richard Dessens

Enseignant pendant plusieurs annĂ©es dans une Ă©cole prĂ©paratoire aux concours d’entrĂ©e aux IEP et Écoles de journalisme, Richard Dessens crĂ©e et dirige parallĂšlement une troupe de thĂ©Ăątre dans la rĂ©gion de Montpellier. Docteur en droit, DEA de philosophie et licenciĂ© en histoire, il est l’auteur d’ouvrages de philosophie et d’histoire des idĂ©es politiques, de relations internationale. Il a entres autres livres publiĂ© aux Ă©ditions Dualpha "Henri Rochefort ou la vĂ©ritable libertĂ© de la presse", "La dĂ©mocratie interdite" et "Histoire et formation de la pensĂ©e politique".

Articles similaires