Logo ÉlĂ©ment

(Extrait de l’Ă©ditorial d’Alain de Benoist 🙂

À l’époque de la guerre froide, les choses Ă©taient simples. L’hĂ©misphĂšre Nord Ă©tait coupĂ© en deux, et l’Europe l’était aussi. La partie orientale Ă©tait dominĂ©e par le systĂšme soviĂ©tique, la partie occidentale thĂ©oriquement placĂ©e sous protection amĂ©ricaine. D’un cĂŽtĂ©, une dictature greffĂ©e sur un capitalisme d’État, de l’autre le capitalisme tout court associĂ© Ă  la dictature de la marchandise. Deux occupations de forme diffĂ©rente, mais aux effets Ă©galement paralysants. L’Est et l’Ouest Ă©taient alors engagĂ©s dans une concurrence aux buts moins opposĂ©s qu’il n’y paraissait : il s’agissait de savoir qui produirait le plus et le plus vite, qui gagnerait la course Ă  l’espace et au PIB.

Cette logique bipolaire ne fut remise en cause que par la France du gĂ©nĂ©ral de Gaulle, qui se dota d’une force atomique indĂ©pendante et s’émancipa en 1966 de la tutelle de l’OTAN, et par la Chine avec la « thĂ©orie des trois mondes », Ă©laborĂ©e par Mao Ze Dong et prĂ©sentĂ©e en 1974 par Deng Xiao Ping Ă  la tribune des Nations-Unies.

Le mouvement de l’histoire semblait se dĂ©rouler exclusivement Ă  l’Ouest. L’Est Ă©tait prĂ©visible : on n’y voyait rien changer, les mĂȘmes troupes dĂ©filaient devant les mĂȘmes tribunes oĂč se tenaient, rigides comme des mulets, des dirigeants au regard vide, comme statufiĂ©s. À l’Ouest au contraire, c’était un incessant tourbillon de nouveautĂ©s, de modes et de gadgets.

(
)

ÉlĂ©ment N° 63

ÉlĂ©ment N° 63

Au sommaire :

Patrick Buisson : ce qu’il n’avait pas encore dit.

EnquĂȘte : la guerre du droit aura lieu entre les USA et l’Europe. Contre l’impĂ©rialisme juridique!

– De l’urgence d’ĂȘtre conservateur, entretien avec le philosophe britannique Roger Scruton.

– Russie : Ă  l’Est, du nouveau !

– Qui est vraiment Vladimir Poutine par Alexandre Douguine, le philosophe de l’Eurasie.

Zakhar Prilepine : rencontre explosive avec l’Ă©crivain le plus populaire de Russie !

N° 163 | novembre – dĂ©cembre 2016 | 96 pages | 6,90 € |En kiosque France & Belgique.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.