par Olivier Bault.

Le rĂ©fugiĂ© irakien Ahmed Hassan a Ă©tĂ© dĂ©clarĂ© coupable vendredi, Ă  l’ñge de 18 ans, par la cour pĂ©nale de Londres : coupable d’avoir placĂ© une bombe le 15 septembre dernier dans une rame du mĂ©tro londonien. La boule de feu causĂ©e par l’explosion ratĂ©e causa alors des brĂ»lures à 23 personnes. 28 autres furent blessĂ©es dans le mouvement de panique qui s’ensuivit. Il y avait 93 personnes Ă  bord du wagon au moment de l’explosion. Si la bombe artisanale de l’adolescent irakien avait fonctionnĂ© correctement, il y aurait certainement eu des morts et de nombreux blessĂ©s graves, ont expliquĂ© les procureurs. Les passagers du mĂ©tro de Londres oĂč Ă©tait montĂ© ce « rĂ©fugié » arrivĂ© en Angleterre en tant que mineur isolĂ© ont eu de la chance, beaucoup de chance.

Une capture d'écran des caméras de sécurité d'un train montre Ahmed Hassan.

Une capture d’Ă©cran des camĂ©ras de sĂ©curitĂ© d’un train montre Ahmed Hassan.

Ahmed Hassan avait quittĂ© le nord de l’Irak par la Turquie pour rejoindre l’Italie par bateau, avant de se rendre en France en train puis d’arriver en Grande-Bretagne, en octobre 2015, par le tunnel sous la Manche, cachĂ© dans un camion, aprĂšs un sĂ©jour dans la fameuse Jungle de Calais oĂč « il n’y a pas de terroristes parmi les migrants », comme chacun sait. Une fois en Grande-Bretagne, il a demandĂ© l’asile. L’asile lui a Ă©tĂ© accordĂ©, il a Ă©tĂ© pris en charge par une famille d’accueil dans les environs de Londres et scolarisĂ©. Pendant la procĂ©dure d’asile, il avait expliquĂ© aux policiers, en janvier 2016, avoir Ă©tĂ© recrutĂ© et entraĂźnĂ© de force pour tuer par l’Etat islamique. AprĂšs son attentat ratĂ©, il expliquera avoir menti Ă  ce sujet pour accroĂźtre ses chances d’obtenir l’asile. Mais qu’à cela ne tienne, on lui a fait suivre un programme de dĂ©radicalisation. Une des enseignantes de Hassan l’a encore signalĂ© en aoĂ»t 2016 aux responsables du programme Prevent, qui s’occupe des personnes susceptibles de devenir des terroristes, aprĂšs avoir vu sur son tĂ©lĂ©phone mobile un message WhatsApp qui disait « L’EI a acceptĂ© votre don ». Hassan faisait aussi des dĂ©clarations hostiles Ă  son pays d’accueil qu’il rendait responsable, en mĂȘme temps que les Etats-Unis, de la mort de ses parents. Il aurait notamment dit que c’était son devoir de haĂŻr la Grande-Bretagne.

C’est dans la Jungle de Calais que Hassan aurait, selon ses dires, inventĂ© l’histoire du recrutement forcĂ© par l’EI. « Dans la Jungle de Calais, les gens parlaient de ce genre de choses et inventaient des histoires », a expliquĂ© Hassan. « Je n’ai jamais entendu un rĂ©fugiĂ© dire qu’il allait raconter la vĂ©ritĂ©. »

Ce rĂ©fugiĂ©-terroriste – un de plus – arrivĂ© en tant que mineur non accompagnĂ©, connaĂźtra cette semaine la peine qui lui sera infligĂ©e. Il encourt la prison Ă  vie pour tentative d’assassinat sur 93 personnes.

Article paru dans les colonnes du quotidien Présent.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99